Régions MARSEILLE

Un parc habité pour Euroméditerranée

Après l’achat du terrain programmé en juin, le conseil régional Paca, maître d’ouvrage et chef de file des partenaires de ce projet du PIA (programme d’investissements d’avenir), va lancer au 4 e  trimestre le concours d’architecture pour la future Université régionale des métiers. Un équipement à 100 millions d’euros qui pourra, en 2018, accueillir 1 200 jeunes et adultes en formation et qui marque une nouvelle étape dans la réalisation du « parc habité », au nord de la Cité de la Méditerranée dessinée par Yves Lion, Ilex et François Kern.

Favoriser la mixité sociale

Prévue pour accueillir plus de 1 800 logements mais aussi du tertiaire, des commerces, des équipements publics comme le nouvel hôpital européen, cette opération témoigne du processus de reconstruction de la ville sur la ville impulsé par Euroméditerranée sur d’anciennes friches industrialo-portuaires et dont la priorité est de favoriser la mixité sociale et fonctionnelle. « L’enjeu du parc habité est aussi de construire dense avec des immeubles pouvant monter jusqu’à 50 m de haut, intégrés simultanément dans un environnement urbain de qualité avec de nouveaux espaces publics et paysagers, la présence systématique de commerces de proximité en pied d’immeubles », souligne l’architecte-urbaniste Yves Lion. Réparti en une dizaine d’îlots d’habitation pratiquement tous attribués à des promoteurs après concours, ce parc habité se construit peu à peu avec des opérations déjà livrées ou qui vont démarrer : îlot 7B de Bouwfonds Marignan (7 500 m² de logements intermédiaires), îlot 4A de Sogima (6 300 m² logements intermédiaires et sociaux), îlot 3B de Nexity (22 000 m² de logements libres et sociaux), îlot 3C Sud de Vinci, un ensemble de bureaux et de logements de 17 000 m² avec trois tours dotées de « cabanons » en façade, retardé par des recours, etc.

Livraison prévue en 2018

Lauréats du concours de l’îlot 2B, Brémond et Progéreal ont fait appel à Philippe Gazeau, Yvann Pluskwa, Herreros Arquitectos et Base (paysagiste), pour une opération de 310 logements mixtes résolument innovante : espaces intérieurs et extérieurs partagés grâce à des décrochés végétalisés, adaptations des logements aux nouvelles typologies de familles intergénérationnelles ou recomposées, présence de duplex en étage, architecture bioclimatique, etc. Le dépôt du permis est prévu cet été et le lancement des travaux en 2015. Les responsables d’Euroméditerranée tablent sur un achèvement du parc habité à l’horizon 2018.

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X