Régions Lille

Un Palais à 100 millions

En plus d’être le bâtiment esthétiquement le plus décrié de la ville, le tribunal de Lille ne répond plus aux normes de sécurité. Plutôt que de réhabiliter cet incongru bloc de béton dressé en 1968 au milieu des maisons XVIIe siècle du Vieux-Lille, le ministère de la Justice a décidé, en avril 2016, de construire un nouvel immeuble pour 95 millions d’euros. Avec deux contraintes : l’emplacement devait être proche de l’actuel tribunal pour ne pas forcer les pros du barreau à une transhumance et assez étendu pour accueillir un équipement de 20 000 m2 . Le site retenu par l’APIJ (Agence Publique pour l’immobilier de la justice) est situé en bordure du Vieux-Lille, à la jonction avec la commune de La Madeleine. « Une belle opportunité pour rapprocher les deux villes et développer les transports en commun du secteur », juge Fabrice Veyron-Churlet, directeur de la SPL Euralille, qui a étudié les conditions d’implantation du bâtiment. Et aussi pour en finir avec cet enchevêtrement routier qui plombe le secteur.

Début des travaux en 2019. Parmi les 139 candidatures reçues, l’APIJ a sélectionné quatre groupements de maîtrise d’œuvre, conduits par Perrault, Coldefy, Neutelings Riedijk et OMA (Office of Metropolitan Architecture – Pays-Bas). Le lauréat sera connu cet été. Les travaux commenceront en 2019 pour se terminer en 2022. À n’en pas douter, le bâtiment sera mieux adopté par les Lillois que la verrue architecturale actuelle, dont la future destination reste une grande inconnue.

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X