Régions Metz

Un nouvel écrin pour l’archéologie préventive

Mots clés : Conservation du patrimoine

Le produit des fouilles archéologiques préventives dans les quatre départements lorrains sera sauvegardé à Metz, grâce à la construction du Centre de conservation et d’études de Lorraine (CCEL), sous maîtrise d’ouvrage du ministère de la Culture. Le bâtiment de 4 450 m², livré en juillet 2017, quadruplera la capacité par rapport au dépôt saturé de Scy-Chazelles (Moselle). Le projet de 7,5 millions d’euros TTC a été confié à l’architecte parisien Bernard Desmoulin. Cari (groupe Fayat) en réalise le gros œuvre.

Structure novatrice. Le CCEL sera mutualisé avec la Maison de l’archéologie et du patrimoine (MAP) de Metz Métropole. Reliées par une galerie ouvrant sur un hall d’accueil commun, les deux entités formeront le Pôle de recherches interdisciplinaires archéologiques de Metz, une structure novatrice de conservation, étude et valorisation du patrimoine.

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
Votre avis ?
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X