Territoires Villeurbanne

Un nouveau quartier pousse à l’Est

Les travaux des premiers immeubles du nouveau quartier de Villeurbanne-La Soie ont démarré. Ce projet urbain, porté par la Ville de Villeurbanne et la Métropole de Lyon, s’inscrit dans le cadre d’une zone d’aménagement concerté qui se développera sur un tènement de 11 ha au total (le périmètre de la ZAC est de 8,3 ha). De cet ancien faubourg industriel, il ne reste qu’un ensemble de petites maisons et petits collectifs – le quartier de l’Amande – qui ne fait toutefois pas partie du périmètre de la ZAC.

« Ce projet urbain prend en compte l’existant en s’attachant à recréer une ambiance, à mettre en réseau ce futur quartier avec le maillage existant », précise Richard Llung, adjoint à l’urbanisme de Villeurbanne. Ce projet de 164 000 m2 SP consacrera près 96 000 m2 à l’habitat, soit environ 1 400 logements dont 28 % à vocation sociale. « Notre préoccupation principale sera de limiter l’appétit des investisseurs institutionnels et les logements de petite taille ! » insiste l’élu qui prône une production adaptée aux besoins de la population. Près de 60 000 m2 SP seront dédiés au tertiaire à l’instar de View One, immeuble de bureaux de 15 000 m2 porté par Altarea Cogedim et Dietmar Feichtinger, dont l’entrée donnera sur l’esplanade Miriam-Makeba.

Un parc public de 5 000 m2.

Centralité du quartier, cette esplanade s’organisera en trois espaces : une place minérale, un bassin-canal et une place jardinée plus ombragée le long du tramway. Véritable quartier de vie, ce projet englobe également des commerces en pied d’immeuble, des équipements et des espaces publics. « Nous avons prévu la réalisation d’un parc public de 5 000 m2, indispensable à cet espace urbain dense », ajoute Richard Llung. Un parc qui ouvrira sur une promenade arborée, créant un lien avec les futurs équipements publics. Avec, au programme, la réalisation d’un groupe scolaire de 25 classes, sans doute réalisée en deux phases. « Nous réfléchissons à la livraison d’une première tranche d’une quinzaine de classes concomitamment à la livraison d’une crèche de 42 berceaux d’ici fin 2020 », indique l’adjoint à l’urbanisme. Dans le même temps, un complexe sportif polyvalent de 3 000 m2 devrait être construit. Avec 45 200 m2 SP, les équipements publics représenteront, à eux seuls, 60 % de la surface de la ZAC. C’est le paysagiste HYL, mandataire du groupement de maîtrise d’œuvre, qui signera la réalisation des espaces publics avec Berim, Les éclairagistes associés et Artelia.

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X