Enjeux Territoires

Un ministère au goût amer

Mots clés : Gouvernement

Les professionnels souhaitaient un grand ministère du Logement ?

La compétence est regroupée dans le ministère de la Cohésion des territoires, mais le mot « logement » a disparu des radars. Les promoteurs, organismes HLM, aménageurs et constructeurs ont tiqué. Au lendemain de l’annonce du nouveau gouvernement, les réactions ont fusé.

Jean-Louis Dumont, président de l’Union sociale pour l’habitat, « déplore que le gouvernement ne place pas la question du logement et de la politique de la ville au cœur des priorités ».

Jean-François Buet, président de la Fnaim, espère « que cette erreur sera réparée après les législatives. » Pour sa part, Alexandra François-Cuxac, présidente de la Fédération des promoteurs immobiliers, salue la dénomination du ministère : « C’est bien de cohérence et de cohésion dont les territoires ont besoin pour remplir leurs missions avec efficacité ». De son côté, Pascale Poirot, présidente du Syndicat national des aménageurs lotisseurs « ose y croire. Car il est urgent de reconnecter la politique du logement au cadre de vie, aux services de proximité et à l’emploi qui l’entourent. »

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X