Régions Orléans

Un internat modèle pour deux lycées

Mots clés : Education - ERP sans hébergement

Depuis quelques semaines, les élèves des lycées Voltaire et Gauguin, à Orléans, disposent d’un internat flambant neuf de 333 lits, qui sera aussi le plus économe de la région Centre-Val de Loire. Le maître d’ouvrage, le conseil régional, a fait le choix d’un bâtiment à énergie positive, dont la « compensation », liée à la production énergétique, devrait être de l’ordre de 130 %. A ce jour, c’est la deuxième opération de ce type pour la région, après la réalisation du bâtiment de vie scolaire du lycée Jean-Zay à Orléans, également conçu par le cabinet d’architecture Vincent Bourgoin et livré en 2013.

Pour limiter les consommations, l’agence a pensé un bâtiment beaucoup plus compact que l’ancien internat, avec une surface d’un peu plus de 5 000 m2 , soit 33 % de moins que le précédent. Les locaux se répartissent en U autour d’un parvis. Le bâtiment des « pré-bac » se déploie en R + 4, celui des « post-bac » en R + 1, avec une volumétrie variable qui rappelle les partis pris architecturaux de ces lycées conçus par l’équipe Andrault, Parat et Alleaume et ouverts en 1968.

Des circulations repensées. Les chambres sont orientées est-ouest, et les ponts thermiques limités. La production d’énergie est assurée par le recours à des panneaux photovoltaïques. Le lycée produit aussi son eau chaude sanitaire grâce à des panneaux solaires thermiques et récupère les calories des eaux usées, notamment de l’eau chaude des douches. Quant au chauffage, il est assuré par le raccordement à la chaufferie urbaine biomasse voisine. Les circulations ont en outre été repensées. Une passerelle a été construite entre l’internat et le restaurant scolaire pour faciliter l’accessibilité pour les élèves en fauteuil roulant qui devaient auparavant faire un long détour.

Le coût de l’opération, qui inclut également la construction de trois logements de fonction, est de 19,4 M€ TTC, dont plus de 12 M€ de travaux. Après la livraison des nouveaux locaux, les bâtiments provisoires construits pour accueillir une partie des internes ont été démontés, et les entreprises s’attaquent maintenant au désamiantage des anciens locaux, préalable à leur démolition. Dernière étape, l’aménagement du parvis et les espaces verts, qui seront livrés en mai.

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
Votre avis ?
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X