Régions Loire-Atlantique

Un hôtel 4 étoiles au cœur de La Baule

Mots clés : Hôtels et pensions de famille

La compétition engagée en 2011 a été rude, mais c’est le groupe OCDL- Giboire qui est sorti victorieux, devant Eiffage et Bouygues, d’une des rares consultations lancées dans le cœur de La Baule (Loire-Atlantique). Mi-septembre, la Ville a accepté de vendre à Giboire une parcelle de 3 809 m2 sur le site dit « des Roches-Rouges », à environ 80 m de la plage. Le promoteur y construira un programme original comprenant un hôtel 4 étoiles, un espace bien-être avec une piscine d’eau de mer et 42 appartements du T2 au T6. Cet hôtel vient compléter la capacité d’accueil de la station balnéaire avec une offre se situant entre les palaces traditionnels du groupe Barrière et les établissements de petite taille.

Projet urbain partenarial

L’ajout d’un programme de logement contribuera à ouvrir l’hôtel sur l’extérieur, tout en créant une offre originale puisque les appartements bénéficieront des services de l’hôtel (gardiennage, piscine, restauration…). Signée du cabinet ASA Gimbert (Guérande), l’architecture « classiquement audacieuse » devrait insuffler un esprit contemporain au quartier. Dans le cadre d’une étude urbaine confiée en janvier au cabinet Cap urbain, le quartier bénéficiera également de la restructuration programmée du centre nautique voisin Aquabaule et d’une requalification des espaces publics environnants. Des programmes auxquels Giboire participe à hauteur de 300 000 euros, dans le cadre d’un projet urbain partenarial (PUP). « Finalement, ces trois projets seront menés en coordination et l’une de nos premières missions sera de prendre contact avec le BET choisi pour Aquabaule », assure-t-on chez Giboire. Le programme sera réparti en trois immeubles BBC en R + 5 (avec double attique) reliés par une immense verrière et un rez-de-chaussée actif. « Cette serre est conçue comme un espace de découverte, mais aussi de préchauffage de l’air en hiver », précise l’architecte Joël Gimbert, également ingénieur-conseil HQE. Le permis de construire sera déposé en mars 2015 pour une livraison programmée au début de 2018. Les travaux devraient être réalisés par des entreprises de la presqu’île.

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X