Autres

Un homme plein de ressources

Mathieu Hiblot, 36 ans, vient d’être nommé secrétaire général de l’Union nationale des producteurs de granulats (UNPG), après avoir occupé un poste équivalent auprès des entreprises de démolition, au Sned.

Au bout d’une heure d’entretien, une clarification s’impose : « Mathieu Hiblot, êtes-vous écologiste ? » Un sourire, un léger temps de réflexion, et une réponse. « Non, pas au sens politique. Mais j’ai un goût prononcé pour la nature. » Pour lui, la nature ne se résume pas à l’atmosphère, aux cours d’eau et à la végétation ; elle commence plus profondément, dans la terre, dans la roche. Nommé secrétaire général de l’Union nationale des producteurs de granulats (UNPG) − l’organisation syndicale qui couvre les carrières de France −, il va veiller à la bonne exploitation des gisements et à leur intégration dans l’environnement. Ce natif de Sedan, dans les Ardennes, s’est spécialisé, dès ses études, sur ces questions. « Après avoir obtenu un diplôme d’ingénieur dans la maîtrise qualité des procédés industriels, j’ai poursuivi par un DESS où j’ai découvert les mesures d’impact environnemental, sujet qui m’intéresse beaucoup. » Mathieu Hiblot aborde la question par la certification ISO 14000 d’un site industriel d’automobiles, avant d’ouvrir des dossiers identiques dans l’agroalimentaire.

C’est donc armé d’une spécialisation en études d’impact, mais sans expérience de l’industrie minérale, qu’il cherche un emploi en 2005. Il est recruté par l’Union nationale des industries de carrières et matériaux de construction (Unicem), qui chapeaute l’UNPG. « Je suis engagé comme chargé de mission pour les études environnementales en Champagne-Ardenne, une région qui venait d’adhérer à la nouvelle charte environnementale de l’Unicem. Je découvre un milieu très en pointe sur ces sujets. » Effectivement, les carriers français ont tourné la page de l’affrontement avec les associations de protection de la nature. Les deux parties travaillent maintenant en bonne intelligence pour limiter les nuisances des sites, préparer leur réhabilitation et favoriser la biodiversité dans ces carrières qui, même en période d’exploitation, forment des biotopes adaptés à des espèces rares, animales comme végétales. « Je travaille également avec les services de l’État à l’élaboration des schémas de carrières. Ce sont des études prospectives qui estiment les besoins locaux pour les années à venir. » Mieux exploiter la ressource, c’est aussi anticiper sa demande. Et c’est donc en spécialiste que Mathieu Hiblot va s’intéresser à un autre gisement. « En 2010, j’entre au Syndicat national des entreprises de démolition, le Sned. » Il y découvre un gros dossier : celui de l’exposition à l’amiante sur lequel il va beaucoup travailler. Il retrouve alors des problématiques connues. « Avec le recyclage des déchets issus de la démolition, on entre dans l’économie circulaire. De grands groupes ont déjà franchi le pas en étant à la fois exploitants de carrière, démolisseurs et recycleurs. Je pense qu’à l’avenir, toutes les carrières, même les plus petites, auront un atelier de recyclage. » Le secteur du BTP produit, chaque année, 50 millions de tonnes de déchets, dont beaucoup peuvent être valorisés. Aujourd’hui que Mathieu Hiblot retourne chez les exploitants de carrières, il saura s’en souvenir. « Pour nous, c’est une ressource complémentaire. La profession la considère comme telle. Je regrette que les donneurs d’ordre ne l’aient pas aussi bien compris. » Alors, imaginons : dans le futur, les services de l’État considéreront également les programmes de rénovation urbaine comme une ressource disponible et ne rechigneront plus à y puiser. Si tel devient effectivement le cas, Mathieu Hiblot y aura certainement pris sa part.

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
ENCADRE

Bio express

1979 Naissance à Sedan
2004 Diplôme de l’École supérieure d’agriculture,spécialisé dans les études d’impact
2005 Chargé de mission à l’Unicem
2010 Délégué général du Sned
2015 Secrétaire général de l’UNPG

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X