Régions Dunkerque

Un grand hôtel avec spa à Malo-les-Bains en 2020

Mots clés : Etat et collectivités locales - Hôtels et pensions de famille - Ouvrage d'art - Qualité de l'eau - eau potable

41 M€ Coût du viaduc reliant, au niveau de Valenciennes, l’A2 à l’A23. Il a été ouvert à la circulation le 16 décembre.

50 000 m2 Surface du premier bâtiment de la plate-forme logistique d’Orchestra, inaugurée le 6 décembre près d’Arras.

140 M€ d’aides accordées à 840 projets par l’Agence de l’eau Seine-Normandie lors de sa dernière commission.

Dunkerque veut retrouver « son heure de gloire », selon l’expression du maire de la Ville, Patrice Vergriete. Et, pour y parvenir, l’édile mise sur un grand hôtel. « Le potentiel touristique, extrêmement fort au début du XXe siècle, reprend. Nous enregistrons 25 % de fréquentation supplémentaire chaque année », expliquait Patrice Vergriete lors de la présentation de son projet, à Paris, début décembre, dans le cadre du Salon de l’immobilier d’entreprise (Simi). La Ville de Dunkerque a choisi le groupe Pichet pour construire ce programme. Le Girondin, qui n’a pas communiqué le coût de l’opération, s’est démarqué de ses concurrents « qui ont formulé des propositions trop urbaines et architecturalement moins adaptées au site », précise Patrick Vaesken, directeur stratégie et développement des territoires de la ville.

Le futur Grand Hôtel et Spa dans le quartier de Malo-les-Bains, établissement 4 étoiles, occupera 11 000 m² à quelques encablures de la passerelle du Grand Large de Brigit de Kosmi et du Frac (fonds régional d’art contemporain). « Avec ce projet, nous avons voulu retrouver l’esprit des villas malouines », indique Patrice Pichet, P-DG. Le rez-de-chaussée de l’établissement accueillera un espace balnéothérapie de 850 m² (exploité par Deep Nature) et un restaurant de 300 m². Les 100 chambres et suites (23 à 40 m²) occuperont les étages. A côté de l’hôtel, le projet prévoit des commerces et 110 logements en partie en bord de mer. Un parking semi-enterré de 165 places sera inséré en cœur de parcelle.

Début des travaux à l’automne. Pichet a confié la maîtrise d’œuvre de l’opération à sa filiale Advento & Ecotech Architecture. Celle-ci lancera ses consultations dès le printemps 2017 pour un début de travaux à l’automne. 10 % des heures travaillées sur le chantier devront être réalisées par des personnes en recherche d’emploi, fléchées par les missions locales. Pichet évalue à deux ans la durée des travaux pour l’hôtel et la première tranche de logements (une cinquantaine). La deuxième tranche devrait être livrée six mois plus tard.

« Ce projet va permettre à notre groupe de se lancer dans l’hôtellerie haut de gamme », se félicite Patrice Pichet, sans préciser d’objectif de développement. L’enjeu est stratégique pour le promoteur, qui vient d’être retenu pour construire un autre hôtel 4 étoiles à Bordeaux. Le groupe girondin gère déjà 5 000 lits en hôtellerie et résidence étudiante sous sa marque « All Suites Appart Hôtel » et portera son portefeuille à 8 000 lits d’ici à 2018. Quant à Patrice Vergriete, directeur de l’agence d’urbanisme locale dans une autre vie, il continue d’avancer ses pions.

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X