Architecture Technique Isolation

Un entrepôt se fait mousser

Mots clés : Établissements industriels, agricoles, ICPE - Toiture

Les murs et toitures ont été isolés par l’intérieur avec une mousse expansée souple qui limite la surcharge.

La société de distribution de livres Interforum, implantée à Sermaises (Loiret), a décidé d’isoler ses deux halls de stockage pour améliorer les conditions de travail de ses salariés, été comme hiver, tout en réduisant ses dépenses énergétiques. Elle a opté pour une technique d’isolation encore peu utilisée en France, le procédé d’origine canadienne Icynene. Répandu depuis une trentaine d’années en Amérique du Nord, il consiste à projeter en phase liquide le produit H2Foam Lite mis au point par Icynene, qui atteint les recoins les plus inaccessibles et adhère fortement aux supports. Grâce à un coefficient d’expansion de 10 000 %, il multiplie son volume en quelques secondes pour combler les moindres cavités et fissures, assurant l’étanchéité à l’air du bâtiment en même temps que son isolation thermique et acoustique.

La mise en œuvre a été réalisée par l’entreprise familiale Durabilis Isolation, l’un des principaux applicateurs agréés du réseau Icynene en France. Les 4 100 m² de surface à isoler (700 m² de murs en parpaings et plus de 3 400 m² de rampants de toiture en plaques ondulées de fibres-ciment) ont été traités en une quinzaine de jours, préparation et nettoyage inclus, soit une moyenne de 50 m² isolés par heure. L’application s’effectue en une seule passe, depuis une nacelle élévatrice. Interforum a été sensible à cette mise en œuvre peu contraignante permettant de maintenir l’activité du site pendant les travaux.

Sans odeur ni COV.

« Outre son extrême légèreté (environ 8 kg/m3), sa performance thermique (avec une conductivité de 0,035 W/mK) et sa haute étanchéité à l’air, la particularité de la mousse Icynene, contrairement à d’autres isolants en mousse projetée polyuréthane, est qu’elle ne dégage aucune odeur et n’émet aucun composé organique volatil (COV), ni lors de son application ni pendant la durée de vie du bâtiment », confie Alain Lombard, représentant d’Icynene en Europe. En effet, l’isolant est fabriqué in situ en mélangeant deux produits chimiques (un polyisocyanate et une résine) qui, en se transformant durant la projection, au niveau de la buse du pistolet, deviennent chimiquement neutres et stables. Ils ne contiennent aucun gaz d’expansion dans leur formule, l’expansion s’effectuant ici à 100 % en phase aqueuse. Par ailleurs, le produit, auto-extinguible, est approprié dans ce lieu de stockage de cartons et papiers.

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X