Régions Indre-et-Loire

Un Ehpad nouvelle génération

Mots clés : Grand âge - Structures d'accueil pour personnes âgées et personnes handicapées dépendantes

C’est le plus gros chantier du plan de rénovation des Ehpad mené par le conseil départemental d’Indre-et-Loire : à Richelieu, la construction d’un nouvel établissement de 95 logements (T1 bis), le plus grand du département, a démarré voilà quelques mois, à 500 m du site actuel qui ne répond plus aux exigences et aux besoins des pensionnaires et de leurs familles.

Le projet retenu est porté par un groupement qui réunit Val Touraine Habitat, premier bailleur social d’Indre-et-Loire, chargé de la mise en place du financement, de la maintenance et de l’entretien, associé à Eiffage Construction Centre qui assure la conception et la construction. Le budget, d’un montant de 11 millions d’euros, bénéficie de subventions du conseil régional, du conseil départemental et de l’Etat pour un total de 4,5 millions d’euros.

Parti pris fonctionnel. Conçu par l’architecte orléanais Patrice Debaque (Créature Architectes), cet Ehpad de 5 700 m2, repose sur un parti pris fonctionnel. Le rez-de-chaussée s’articule autour d’un grand salon qui joue le rôle de centre de vie et vers lequel tout converge. Il se prolonge à l’extérieur par une terrasse couverte. Il comprend deux unités d’hébergement – l’une pour les personnes autonomes, l’autre pour les malades d’Alzheimer – ainsi que les espaces de soins, concentrés pour limiter la circulation du personnel. A l’étage, l’organisation des espaces suit le même modèle, avec 42 lits pour personnes en grande dépendance et trois terrasses. Les bâtiments sont complétés en rez-de-jardin par des patios à visée thérapeutique, réfléchis pour favoriser les déplacements avec des placettes, des bancs et des fauteuils, où les pensionnaires pourront même jardiner. Des panneaux solaires couvriront la moitié des besoins de l’Eh-pad en eau chaude, et une isolation par l’extérieur apportera un meilleur confort thermique.

Après l’achèvement des travaux de terrassement au printemps, le gros œuvre devrait être bouclé cet été et le bâtiment livré en janvier prochain. Sur les 14 entreprises qui interviennent, neuf sont tourangelles. Par ailleurs, Eiffage Construction Centre s’est engagé à réaliser 5 500 heures d’insertion dans le cadre de ce chantier.

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X