Régions Côte-d’Or

Un écoquartier périurbain

En phase d’études opérationnelles, le premier écoquartier du schéma de cohérence territoriale (Scot) de l’agglomération dijonnaise en dehors du périmètre communautaire a valeur de démonstration. Le projet se situe à Genlis, commune de 5 484 habitants située à 20 km de Dijon. « Les écoquartiers sont également adaptés aux communes périurbaines et rurales », plaide Pierre Pribetich, vice-président du Scot et président de la Société d’économie mixte de l’agglomération dijonnaise (Semaad), l’aménageur.

Manifeste du transport doux

La proximité de la gare et du centre-ville commerçant en fait un manifeste des modes de transports doux. « La voiture sera accessoire », souhaite le maire Noël Bernard. Les zones de stationnement sont regroupées et un parking résidentiel semi-enterré est implanté à la lisière de l’emprise de six hectares. Les circulations piétonnes se connectent au système viaire des quartiers voisins.
Réalisé par l’équipe Mona Lisa Architectes (Lyon) et Allimant Paysages (Aix-les-Bains), le futur quartier République comprendra 318 logements.
« Pour éviter de faire une cité-dortoir de l’agglomération dijonnaise, tous les types d’habitat sont représentés avec une proportion de 30 % de logements aidés, et l’environnement est particulièrement soigné », commente Christophe Miguet, architecte. Un cahier des charges « pas trop contraignant » guidera les projets des bailleurs, promoteurs et particuliers. Les premiers logements devraient sortir de terre au second semestre 2012.

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X