Territoires Albi

Un data center scintillant

Opérateur télécoms très haut débit depuis 2000 disposant d’un réseau fibre optique longue distance ouvert sur les principaux nœuds d’échange de flux Internet internationaux, la société d’économie mixte e-téra s’offre un nouveau siège. Implanté à l’entrée du parc technopolitain Innoprod au bord de la rocade d’Albi (Tarn), il a été conçu comme un symbole du numérique. L’agence R&C a ainsi dessiné un bâtiment enveloppé d’une peau métallique perforée selon un calepinage très précis pour offrir un scintillement rappelant l’activité d’hébergement et de stockage de données numériques.

Consommation énergétique réduite.

L’enveloppe assure l’unité d’un ensemble composé de trois entités : une partie tertiaire de trois niveaux, des locaux techniques avec logistique et bureaux associés, et le data center, qui est la rotule de liaison du projet. « Le triangle, élément de composition des façades, traduit aussi l’intention d’empreinte numérique du bâtiment, explique David Rechatin, architecte associé chez R&C. Par ailleurs, nous avons brisé l’effet de masse par un jeu de plateaux décalés qui offrent des terrasses, espaces de détente. »

En termes de procédé constructif, la partie tertiaire est en poteau-poutre en métal, le data center est une structure en béton. Centre de stockage de données, le data center offre un niveau de sécurité très élevé et une haute disponibilité, assurée par un site de réplication, et dispose d’une puissance dédiée de 2 mégawatts. « Il y a donc de fortes contraintes de température, d’hydrométrie et de niveaux de sécurité à respecter. En effet, toutes les installations sont nécessairement doublées pour assurer la disponibilité des infrastructures techniques, télécoms et énergétiques », explique Marc Gauché, directeur général d’e-téra. Pour réduire très significativement la consommation d’énergie du data center, e-téra a choisi un système aéraulique innovant, basé sur le free-cooling, qui atteindra un coefficient de performance d’usage de l’énergie (PUE) inférieur à 1,2 quelle qu’en soit la charge.

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
ENCADRE

Maîtrise d’ouvrage : SEM e-téra. AMO : SEM 81. Maîtrise d’œuvre : R&C Architecture (mandataire). Principales entreprises : Bilski (gros œuvre), Tour Construction (charpente), Cazottes (peinture), Lagrèze et Lacroux (courants forts / faibles). Superficie : 4 200 m2. Coût : 10 millions d’euros HT. Durée des travaux : de juin 2015 à 2016.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X