Régions Saint-Etienne

Un crématorium intercommunal attendu en 2018

Mots clés : Établissements de culte, funéraire - Etat et collectivités locales - Funéraire

Devenu obsolète, l’actuel crématorium situé dans le secteur de Côte-Chaude, à Saint-Etienne, laissera place à un nouvel équipement sur un foncier mis à disposition par la Ville à proximité immédiate du cimetière de Montmartre. Face à l’augmentation du recours à la crémation – 30 % des choix funéraires et 50 % à l’horizon 2050 -, Saint-Etienne Métropole, qui a pris les compétences « création et gestion des nouveaux crématoriums », a consulté les intercommunalités voisines avant de lancer ce projet intercommunal.

Ainsi, la communauté d’agglomération Loire Forez, les communautés de communes du pays de Saint-Galmier, des Marches du Velay et de Rochebaron à Chalencon ont rejoint Saint-Etienne Métropole pour constituer une société publique locale (SPL) qui se chargera de la construction et de l’exploitation du futur crématorium de Loire-Sud. Dotée d’un capital de 2,5 millions d’euros répartis proportionnellement à la population des collectivités membres, la SPL financera un tiers de l’opération estimée à 7,5 millions d’euros. Le marché, lancé en conception-réalisation, a été remporté par l’équipe Citinéa (entreprise générale), FMI (équipement de crémation) et Cimaise Architectes.

Lumière naturelle et vue sur le paysage.

Implanté sur un terrain arboré de 11 000 m , le bâtiment de 1 000 m comportera deux salles de cérémonie, l’une pouvant accueillir 170 personnes et l’autre une cinquantaine. Le site disposera d’un jardin du souvenir, d’une stèle et d’un parking de 95 places. Le projet fera la part belle à la lumière naturelle avec ses trois patios et offrira des vues sur le grand paysage de la plaine du Forez et du Pilat.

Le bâtiment a été conçu avec une séparation des flux des familles et avec la possibilité d’extension des espaces de convivialité. A l’issue des dix mois d’études, il faudra quatorze mois de travaux pour construire ce nouveau bâtiment, dont la livraison est attendue à l’automne 2018.

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X