Enjeux Environnement

Un centre de traitement des déblais sur le port de Bonneuil

Le port de Bonneuil-sur-Marne (Val-de-Marne), qui a fêté ses 100 ans le 15 octobre – il a été construit pour approvisionner le front pendant la première guerre mondiale -, accueillera un centre de traitement des déblais de la future excavation de Créteil, prévue dans le cadre de la réalisation de la ligne 15 sud du Grand Paris Express. Cette ligne reliant les gares de Pont de Sèvres (Hauts-de-Seine) et de Noisy-Champs (Seine-Saint-Denis, Seine-et-Marne) devrait être mise en service à la fin 2022. Eric Fuchs, directeur du port de Bonneuil, estime le poids total de ces déblais à 1 million de tonnes. Leur traitement devrait prendre entre cinq et sept ans. Ils arriveront par camions pour repartir vers leur ultime destination par la voie fluviale et par le rail.

Pas de nuisances. Le centre sera aménagé à l’extrémité de la darse sud, sur un terrain de 3,6 ha occupé par des entrepôts de la direction générale de l’Aviation civile, qui seront démolis en septembre prochain. Isolé, installé près d’un ferrailleur, le long de la future RN 406, son activité ne générera pas de nuisances. Le terrain devrait être aménageable à la fin de 2017, pour une exploitation à partir de la mi-2018. Il faudra prévoir la construction d’une ou deux estacades, ainsi que d’une ou deux voies ferrées supplémentaires, sur 400 m, en plus de celle existante. Pour les réaliser, Eric Fuchs a déjà prévu une enveloppe de 3,7 millions d’euros, susceptible d’être revue à la hausse.

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
Votre avis ?
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X