Architecture Sécurité

Un casque anti-somnolence pour les conducteurs d’engins

Mots clés : Métier de la construction

BAM Nuttall, la filiale britannique de la major du BTP néerlandais Royal BAM Group, teste depuis février l’utilisation d’une technologie intelligente auprès de ses conducteurs d’engins de chantier. Baptisée Lifeband, elle « sonne l’alarme » en cas de fatigue ou de somnolence, l’une des premières causes d’accidents dans le secteur de la construction.

Développée par l’entreprise australienne SmartCap Technologies Pty, Lifeband consiste en un bandeau de plastique doté de capteurs, que l’on peut poser sur le front, à l’intérieur du casque ou de n’importe quel autre couvre-chef. Connecté à une application sur smartphone, le dispositif mesure l’activité cérébrale (électroencéphalographie) du travailleur. Dès que des symptômes de fatigue sont identifiés, une alerte sonore et par vibrations est envoyée à l’utilisateur afin d’éviter le risque de micro-sommeil.

Détecter les symptômes de la fatigue. D’après le fabricant, cette technologie « portable » et « non invasive » est la solution la plus fiable du marché, avec un taux de détection de la fatigue de 94,7 %. BAM Nuttall est actuellement en train de tester cinq dispositifs de LifeBand sur un chantier ferroviaire au pays de Galles, et compte le faire prochainement en Ecosse. A terme, la société pourrait équiper tous ses conducteurs d’engins de chantier.

Lifeband, au départ, n’avait pas été conçue pour le BTP. « Nous avions été informés des retours très positifs sur l’utilisation de la technologie Smartcap par une équipe de conducteurs de véhicules dans le secteur minier en Australie, raconte Colin Evison, directeur de l’innovation chez BAM Nuttall. Nous sommes entrés en contact avec les ingénieurs l’an dernier, avec l’idée d’adapter leur technologie à la construction. » La collaboration entre SmartCap et BAM Nuttall vise donc à établir les usages possibles dans le secteur. « Il est encore tôt, mais les premiers résultats montrent déjà une augmentation de la sensibilisation à la problématique de la fatigue grâce au port du LifeBand. Cette technologie aide vraiment à détecter les symptômes – dont les travailleurs ne sont pas toujours conscients – et permet d’assurer la sécurité sur et autour des chantiers », conclut Colin Evison.

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X