Territoires

Un campus de l’innovation à Montaudran

Mots clés : Innovations

L’aménagement des Jardins de la Ligne qui constitue, d’est en ouest, l’armature du quartier Toulouse Montaudran Aerospace, est entré en phase opérationnelle. Dessiné par le paysagiste OLM, associé à l’agence Seura, concepteur de la ZAC de 56 ha concédée à la SEM Oppidea, le parc met en valeur sur toute sa longueur (1,8 km) l’ancienne piste de l’aéropostale, avec, notamment, la réalisation de jardins (3,5 ha) évoquant la nature découverte par les pilotes, lors de leurs différentes escales.

Sur les traces du passé, le futur quartier du sud-est toulousain est tourné vers l’avenir. Profitant de la dynamique du pôle de compétitivité mondial Aerospace Valley, Toulouse Métropole veut rassembler les acteurs publics et privés de la recherche, et de l’innovation industrielle et technologique, sur trois thématiques : Aéronautique, espace, systèmes embarqués (AESE) ; énergie ; numérique. La partie sud de la ZAC abritera le campus de l’innovation de 240 000 m2 de SP. Il devra faire le lien avec le campus scientifique de Rangueil, situé de l’autre côté de la rocade qui borde le futur quartier. Il est déjà occupé par l’Espace Clément-Ader (conception : Séquences) dédié à la caractérisation des matériaux. Suivra, cet été, la construction de 23 700 m2 de SP (conception : Cardete-Huet) abritant laboratoires de recherche et entreprises intervenant dans les domaines de l’AESE, dont l’Institut de recherche technologique (IRT) Antoine de Saint-Exupéry, l’un des huit labellisés par l’Etat dans le cadre des investissements d’avenir. Les travaux, d’une enveloppe prévisionnelle de 45 millions d’euros HT, devraient démarrer dans le courant de l’été 2015 pour une livraison deux ans plus tard.

Résidence pour les étudiants et les chercheurs.

Une résidence hôtelière de 400 logements (conception : Taillandier) est également au programme. Réalisée sous maîtrise d’ouvrage de Kaufman & Broad, elle est destinée à des étudiants et chercheurs. Ensuite, le conseil régional portera la Maison de la formation (14 000 m2 de Shon) regroupant des établissements d’enseignement en matériaux et mécanique (coût prévisionnel de 24 millions d’euros TTC). Le concours de maîtrise d’œuvre vient d’être lancé en vue d’une livraison pour la rentrée 2018. Ces éléments constituent une partie du futur quartier mixte de 355 000 m2 comprenant des logements, des bureaux, des commerces et un cinéma.

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X