Autres

Un camion d’assistance autonome pour le dépannage des engins

Le service matériel de DTP a conçu un véhicule adapté à un cahier des charges soigneusement établi.

DTP, filiale de Bouygues Construction, a pris livraison d’un matériel original : un porteur routier 8×8 dédié au dépannage des engins de travaux publics. « Sur les grands chantiers comme la construction des lignes à grande vitesse, nous installons, sur le tracé, des ateliers de réparation provisoires d’où partent tous les véhicules d’intervention 4×4 dédiés à la maintenance. Cette organisation fonctionne bien, mais ne peut pas toujours être mise en œuvre sur des chantiers plus petits », constate Dominique Hermann, directeur matériel de DTP Terrassement. D’où l’idée d’un véhicule à la fois routier et tout-terrain, autonome, capable d’être envoyé sur un chantier pendant quelques jours et de rentrer se réapprovisionner en fin de semaine. C’est un atelier mobile modulable, sans équivalent dans le parc du terrassier, tantôt camion-plateau grue de grande longueur, tantôt camion d’assistance et d’entretien. Ce véhicule se substitue à une base provisoire quand celle-ci n’est pas justifiée par la durée des travaux ou le nombre de machines. Une fois ce besoin exprimé, le service matériel France a rédigé un cahier des charges détaillé : deux techniciens en cabine ; un porteur 8×8 pour ses capacités tout-terrain et sa charge utile ; des essieux à roues simples pour une motricité sans faille et pour éviter que des cailloux ne se coincent entre les roues jumelées ; un échappement en hauteur afin de ne pas disperser la poussière ; une grue auxiliaire de 50 tm pour la manutention des pièces lourdes ; un outillage complet comprenant un poste de soudage et des chalumeaux ; un module d’entretien où toutes les fonctions sont accessibles depuis le sol. L’autonomie recherchée implique que le véhicule génère sa propre énergie électrique  génératrice de 10 kVA entraînée par le moteur du camion. La direction matériel de DTP a ensuite attribué les appels d’offres : pour le porteur, un Iveco Trakker AD410T45W motorisé par un 13 l de 450 ch vendu par Iveco Martenat ; pour le carrossage et la grue Palfinger PK50002, Carrosserie Vincent. Les établissements Jolivet Père et Fils, assistés par Hydrosystem, ont réalisé le pack de maintenance et la mise au point hydraulique. Le véhicule a été livré en octobre 2014, soit un an après les premiers croquis. « Ce camion va rayonner sur une moitié sud de la France et passer de chantier en chantier », estime Dominique Hermann qui n’exclut pas de s’équiper d’un second camion du même type pour le nord du pays.

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X