Territoires Corrèze

Un budget difficile à boucler

Durement touchée par la diminution des aides publiques, la Corrèze demande une dotation complémentaire à l’Etat pour boucler son budget primitif 2016. DGF en baisse (-3,9 millions d’euros), recettes de fonctionnement en berne (-7,5 millions d’euros) et explosion des dépenses sociales pourraient pousser le département, sans un coup de pouce de l’Etat, à augmenter la taxe sur le foncier bâti de 35 %. Le budget d’investissement devrait culminer à 37,9 millions d’euros en 2016, contre 50 millions en 2015.

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X