[TO] Règles techniques Eboulements rocheux

Un barrage en filet de câble limite l’impact des laves torrentielles

Mots clés : Ouvrage d'art

Pour limiter l’impact des laves torrentielles (un mélange d’eau, de sédiments fins et d’éléments rocheux), potentiellement dévastatrices en montagne, l’entreprise GTS (groupe NGE) a mis au point un système de barrage souple, en filet de câble métallique, perméable et orthotrope. « Le but de ce barrage, qui est une alternative aux structures en béton et en gabions, est de bloquer le déferlement des matériaux solides – comme les branches, les souches, les rochers, etc. – tout en laissant l’eau s’écouler naturellement et en limitant, ainsi, les phénomènes d’embâcle. De plus, il s’agit d’une solution écologique et économique, car elle ne nécessite pas de moyens lourds, ni de massifs en béton », explique Alain Forgeot, directeur R & D de GTS. Fondé sur des ancrages forés, ce dispositif, adaptable selon la topographie du site, est doté d’éléments légers – et brevetés – conçus pour optimiser la dissipation d’énergie (jusqu’à 10 000 kJ), ainsi que la descente de charge. « Ce barrage se comporte à la fois comme un ouvrage dynamique de sédimentation, en phase transitoire, et comme un ouvrage de consolidation, en phase durable, pouvant contenir jusqu’à 1 000 m3 de matériaux », complète le responsable. Selon ses concepteurs, la pertinence technico-économique de ce dispositif permet d’envisager dès aujourd’hui le traitement de sites jusqu’ici peu ou pas équipés, et de réduire ainsi l’exposition au risque d’érosion dans les régions montagneuses accentué par le changement climatique.

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X