Régions Chinon

Un ancien réacteur nucléaire en pleine lumière

Premier réacteur français à usage civil, à l’arrêt depuis 1973, cette sphère métallique de 47 mètres de haut, surnommée « la Boule » se transforme tous les soirs en globe lumineux grâce à la scénographie de l’atelier FCS-Frédéric Casanova associé à Guy Garcia. Une prouesse technique car le recouvrement de la sphère s’étend sur 260°. L’éclairage fixe offre des variations de couleurs chaque jour différentes, avec, deux fois par semaine, un spectacle d’une quinzaine de tableaux. La maîtrise d’œuvre a été assurée par Citelum pour EDF, qui a financé le projet.

Dix ans durant, « la Boule » a produit 2 512 000 KWh d’électricité avant d’être mise en sommeil, puis transformée en Musée de l’atome. La centrale de Chinon, elle, a poursuivi sa route, avec quatre réacteurs à eau pressurisée qui produisent près de 6 % de l’électricité française d’origine nucléaire.

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X