Régions Chinon

Un ancien réacteur nucléaire en pleine lumière

Premier réacteur français à usage civil, à l’arrêt depuis 1973, cette sphère métallique de 47 mètres de haut, surnommée « la Boule » se transforme tous les soirs en globe lumineux grâce à la scénographie de l’atelier FCS-Frédéric Casanova associé à Guy Garcia. Une prouesse technique car le recouvrement de la sphère s’étend sur 260°. L’éclairage fixe offre des variations de couleurs chaque jour différentes, avec, deux fois par semaine, un spectacle d’une quinzaine de tableaux. La maîtrise d’œuvre a été assurée par Citelum pour EDF, qui a financé le projet.

Dix ans durant, « la Boule » a produit 2 512 000 KWh d’électricité avant d’être mise en sommeil, puis transformée en Musée de l’atome. La centrale de Chinon, elle, a poursuivi sa route, avec quatre réacteurs à eau pressurisée qui produisent près de 6 % de l’électricité française d’origine nucléaire.

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
Votre avis ?
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X