Enjeux Transition numérique

Un an pour basculer dans le digital

Mots clés : Logiciels - Outils d'aide - Maîtrise d'ouvrage - Maîtrise d'œuvre

Selon la mission sur le numérique, 7 % des maîtres d’ouvrage et 16 % des maîtres d’œuvre utilisent les outils du BIM. Il reste un peu plus d’un an pour convaincre l’ensemble de la filière bâtiment.

Programmé sur trois ans, le Plan transition numérique dans le bâtiment (PTNB) entre dans sa phase décisive. Ce n’est pas encore gagné ! Bertrand Delcambre maintient le rythme fixé en janvier 2015, lors de sa nomination à la présidence du dispositif par Sylvia Pinel, alors ministre du Logement. Doté de 20 millions d’euros, dont la moitié est déjà engagée, le PTNB poursuit sa feuille de route avec une quarantaine d’actions lancées pour faire entrer rapidement et durablement la filière bâtiment dans l’ère du numérique. Certes, « tout ne sera pas bouclé fin 2017, mais toutes les actions seront opérationnelles », garantit le président du PTNB.

Pour des raisons d’efficacité, le PTNB focalise son attention sur les maîtres d’ouvrage et la généralisation des outils du building information modeling (BIM). Ce processus de modélisation des données (maquette numérique) et d’échanges (interopérabilité) est à ses yeux « le défi majeur et le moyen le plus efficace de faire gagner du temps et de l’argent à la filière ». Donc de la faire basculer rapidement et définitivement dans le tout numérique.

Trois axes prioritaires. Voilà pourquoi toutes les actions déjà lancées tournent autour de trois axes. Elles figurent sur le portail du numérique qui a été rapidement mis en place (1). Le premier axe (20 % du budget), « donner envie », a fait l’objet d’un appel à projets à l’issue duquel huit opérations pilotes, sélectionnées fin 2015 et encore en cours, ont été aidées à hauteur de 610 000 euros pour analyser les conditions réelles de mise en œuvre de la maquette numérique. De même, l’atelier BIM virtuel (ABV), lancé avec l’Union sociale pour l’habitat (USH) vise à décomposer une opération réelle (un petit immeuble collectif à La Rochelle) pour évaluer les gains si l’opération avait été conduite en mode BIM. Ces retours d’expériences font l’objet d’un « Guide de recommandations à la maîtrise d’ouvrage », sorti en août (1).

On est proche du taux qui fera basculer la filière BTP définitivement dans le tout numérique.

L’objectif du deuxième axe (40 % du budget) est la « montée en compétences et l’adaptation des outils ». Les actions lancées, dont certaines aboutiront fin 2016, visent à recenser et comparer les offres de formation et de logiciels, proposer un démonstrateur sur les applications numériques (avec le CSTB) et guider la mise en place du carnet numérique du logement. D’autres actions aboutissent déjà, comme le BIMétré (format d’échange simplifié pour devis-métré). Un concours entre éditeurs de logiciels, pour récompenser les mieux adaptés aux besoins des entreprises et les plus interopérables, est aussi en cours.

Le troisième axe (40 % du budget) cherche à « développer un écosystème numérique de confiance ». Outre une participation aux travaux sur l’interopérabilité et la normalisation des formats numériques, le PTNB s’active à créer une bibliothèque d’objets BIM téléchargeable via une plate-forme web au format Industry Foundation Classes (IFC).

Fin 2014, seuls quelques « adopteurs précoces » utilisaient le BIM. Mi-2016, selon le premier baromètre publié par le PTNB, ce taux est de 7 % chez les maîtres d’ouvrage, 16 % chez les maîtres d’œuvre et 5 % dans les entreprises, soit un taux global de 11 %. On est proche du taux de « majorité précoce » (13 à 18 %), défini par l’Américain Everett M. Rogers dans la diffusion des innovations, taux qui fait basculer définitivement les utilisateurs dans de nouveaux usages. C’est le challenge de Bertrand Delcambre (lire son interview page 16).

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
(1) www.batiment-numerique.fr
Votre avis ?
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X