Régions

TUNNEL Une galerie au Chat

Entre Chambéry et Belley, le tunnel du Chat, percé en 1936, a été recensé en 1999 parmi les ouvrages les plus dangereux de France. Les premières mesures réglementaires ont suivi. Quatre millions d’euros sont investis dans des travaux de mise à niveau des équipements. Le conseil général de la Savoie vient de décider le percement d’une simple galerie de sécurité, conservant ainsi un seul tube bidirectionnel. Les travaux pourraient débuter en 2012.

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X