Territoires Auvergne

Très haut débit à portée de main grâce au partenariat public-privé

Mots clés : Télécommunications

Lancé en 2013, le déploiement du très haut débit (THD) se poursuit en Auvergne, avec la signature des avenants au contrat de partenariat public-privé THD et à la convention de cofinancement relatif à l’affermissement de la seconde tranche des déploiements 2017-2021.

70% de foyers équipés en THD

. Grâce à cette deuxième phase, qui sera suivie d’une troisième jusqu’en 2025, près de 70 % des foyers bénéficieront de débits à plus de 100 Mbps sur le territoire. L’Auvergne, à travers sa régie Auvergne Numérique, est la première région de France à porter la mise en œuvre globale d’un tel projet, en concertation étroite avec l’ensemble des départements et des agglomérations. Pour des questions de rentabilité, notamment en zone peu dense, un investisseur privé n’aurait pas pu se lancer tout seul : le contrat de partenariat public-privé signé avec Orange a permis de pallier cette carence, l’opérateur assurant une mission de conception, de déploiement, d’exploitation, d’assistance à commercialisation et de financement du projet. Les travaux consistent, pour l’essentiel, à mettre en place progressivement des infrastructures permettant l’arrivée de la fibre optique au domicile. Pour la première phase du chantier, qui se poursuit jusqu’en 2016, les sous-traitants retenus par Orange sont Eiffage dans le Cantal, Circet et Escot en co-contractant dans le Puy-de-Dôme, Sogetrel dans la Haute-Loire et Alcatel Lucent et Granioux dans l’Allier. Au total, 657 millions d’euros auront été investis entre 2013 et 2021 pour le THD.

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X