Autres

Travaux publics Le secteur s’enlise

Mots clés : Travaux publics

Contrairement au bâtiment, aucune reprise n’est attendue dans les travaux publics. Pire, le secteur devrait continuer à s’enliser dans la crise. Après une « année noire » en 2015, qui aura vu l’activité chuter de 8 %, entraînant la perte de 12 000 à 15 000 emplois permanents, Bruno Cavagné, le président de la FNTP anticipe une baisse d’activité de 3 % cette année. Hormis les premiers marchés du plan de relance autoroutier, la profession ne dispose d’aucune visibilité en 2016. Alors que les grands travaux (LGV, contournements routiers…) s’achèvent, aucun autre projet ne prendra la relève. Dans le même temps, la baisse confirmée des dotations de l’Etat aux collectivités devrait aboutir – hélas – à faire de l’investissement local une variable d’ajustement.

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X