Autres

Travaux d’intérieur : entre paysage et bâtiment

Les travaux de paysagisme d’intérieur croisent les compétences du technicien du bâtiment et du jardinier. La règle B.C.1-R0* les a synthétisées en octobre 2013.

Quand l’homme crée de toutes pièces des conditions climatiques indépendantes des aléas de la nature, l’attitude du jardinier ne change pas dans son principe : il cherche à adapter les plantes à l’humidité ambiante, à la température et à la lumière, en tournant ses yeux non plus vers le soleil et les nuages, mais vers les formes, les matériaux et l’équipement technique du bâtiment, auxquels il ajoute ses propres instruments de mesure.

Météo artificielle

L’effet de serre ne provient pas toujours du gaz carbonique : près des façades vitrées exposées plein sud, les températures peuvent atteindre 35 °C, puis chuter brutalement après le coucher du soleil. Seules des plantes héliophiles à feuillage...

Vous lisez un article de la revue Paysage n° 388 du 25/04/2016
PAS ENCORE ABONNÉ
Votre avis ?
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X