Territoires

Trappes La halle Freyssinet, repère urbain d’un futur quartier

C’est en septembre que sera désigné l’architecte-urbaniste coordonnateur du projet urbain qui sera mis en œuvre sur l’ancien site ferroviaire Boubas-Louise Michel, à cheval sur Trappes et Montigny-le-Bretonneux (Yvelines). Trois équipes sont en lice : Atelier Jam, Obras et Lambert Lénack. Titulaire d’un accord-cadre de six ans avec l’établissement public d’aménagement Paris-Saclay (Epaps), qui a pris l’initiative d’une ZAC en juin 2014, il aura comme première mission la conception du schéma directeur.

Quartier mixte. Inscrit dans le périmètre de l’opération d’intérêt national Paris Saclay, ce secteur de 21 ha, dont 18,7 ha appartenant au groupe SNCF, est bordé au nord par la RN 10 et au sud par les voies ferrées. Les activités industrielles qui y sont implantées, souvent liées au ferroviaire, vont céder la place à un quartier mixte, où 1 500 logements et des activités économiques sont programmés. Il s’articulera autour de la halle Freyssinet, qui sera conservée. Cet ancien dépôt de locomotives (à ne pas confondre avec le bâtiment du même nom situé à Paris), construit en 1935, détruit pendant la guerre, a été reconstruit à l’identique entre 1945 et 1947. « Ce projet accompagnera la mutation urbaine de Trappes, explique-t-on à l’Epaps, en créant une articulation urbaine entre le secteur de la gare de Trappes et celui de Montigny-le-Bretonneux. »

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X