Actualité

transports Ambitieux chantiers pour relancer le fret ferroviaire

Jean-Louis Borloo, ministre du Développement durable, et Dominique Bussereau, secrétaire d’Etat chargé des Transports, ont présenté le 16 septembre « l’engagement national pour le fret ferroviaire ». Cet engagement prévoit la réalisation de nombreux chantiers. Par exemple, la création d’un « réseau orienté fret » nécessitera la modernisation de l’infrastructure existante, notamment en termes d’électrification des lignes. 1,5 milliard d’euros sur quinze ans seront consacrés aux travaux de modernisation. La suppression des goulets d’étranglement est aussi au programme : les travaux du contournement ferroviaire de Nîmes et Montpellier devraient démarrer en 2011 au moment où la partie nord du contournement ferroviaire de l’agglomération lyonnaise obtiendrait sa DUP. Des travaux seront également engagés pour favoriser la desserte ferroviaire des ports, à l’image du chantier multimodal du Havre qui débutera en 2010. Ce plan pour le fret ferroviaire correspond à un investissement global de 7 milliards d’euros d’ici à 2020 qui s’ajouteront aux 13 milliards du contrat de performance de RFF. 7 milliards « financés sur le budget de l’Etat », précise Jean-Louis Borloo.

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X