Régions Entretien avec Fouad Awada,directeur général de l'Institut d'aménagement et d'urbanisme (IAU) d'Ile-de-France.

Transition écologique

Mots clés : Démarche environnementale - Urbanisme - aménagement urbain

« La montée en puissance des sujets environnementaux nous oblige à nous étoffer »

Trois organismes rattachés à la région Ile-de-France – l’Agence régionale de l’environnement et des nouvelles énergies (Arene), Natureparif et l’Observatoire régional des déchets d’Ile-de-France (Ordif) – ont rejoint l’IAU, dont les effectifs passent de 180 à 220 collaborateurs.

Qu’attendez-vous de ce regroupement ?

L’Institut d’aménagement et d’urbanisme (IAU) comprend un département environnement depuis 1978, mais qui comptait pour moins de 15 % de nos moyens d’expertise. La montée des sujets environnementaux dans l’urbanisme et l’aménagement du territoire – qu’il s’agisse d’énergie, de biodiversité, d’écoconception ou d’économie circulaire – nous oblige à nous étoffer. C’est chose faite. Nos ressources en environnement représentent désormais un tiers de nos forces. L’IAU peut ainsi prétendre porter une vision du développement territorial totalement empreinte de l’impératif de transition écologique.

Quelles sont les conséquences de l’intégration de ces trois entités en termes d’organisation ?

Ce renfort nous a fourni l’occasion de revoir notre organigramme, qui devenait de moins en moins lisible avec l’accroissement du nombre de directions. Désormais, notre organisation s’articule autour de trois pôles d’expertise : environnement ; urbanisme-transport ; économie et...

Vous lisez un article de la revue Moniteur n° 5944 du 13/10/2017
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X