Chantier

Transformation le cas Bois-le-Prêtre

Mots clés : Bois - Concours d'architecture - Jurisprudence - Rénovation d'ouvrage

La transformation de la tour Bois le Prêtre construite dans les années 60 par Raymond Lopez va s’achever au printemps prochain. Une opération pilote commanditée par l’Opac de Paris à l’issue d’un concours gagné en 2006* par Frédéric Druot et Lacaton & Vassal dans le contexte encore frais de la publication de « Plus », alternative au programme national très dispendieux de démolition reconstruction visant le patrimoine des grands ensembles. A l’heure où la question de la préservation des patrimoines évoquée lors de la Biennale semble réveiller Venise, se pencher sur le cas Bois le Prêtre est opportun.

La question du logement est abordée dans cette opération comme un acte d’urbanisme. Telle une manière d’aller toujours au-delà de ce qui est déjà construit et d’augmenter la capacité d’un terrain sans défaire son organisation intérieure. Cette approche de la ville par l’intérieur, par le logement, a entraîné une modification du PLU parisien intéressant la capacité de toute situation existante à se densifier. « Au moment du concours,...

Vous lisez un article de la revue AMC n° 200 du 01/10/2010
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X