Régions

TOULOUSE Succès en demi-teinte pour les salons du BTP et de l’urbanisme

Mots clés : Energie renouvelable - Entreprise du BTP - Information - communication - événementiel - Rénovation urbaine

Après six ans d’interruption les travaux publics et le bâtiment ont à nouveau tenu salon à Toulouse. Ce rendez-vous des professionnels du BTP du Grand Sud-Ouest était couplé avec un deuxième salon professionnel, Urbest, dédié à l’urbanisme et à l’aménagement des espaces publics.

Cette synergie de fait, expliquent les organisateurs, se justifie par l’intérêt commun du public visé : entreprises, maîtres d’ouvrage publics et privés, maîtres d’oeuvre, professionnels des collectivités. Quelque deux cents exposants pour TP Bât, fabricants, industriels, distributeurs pour l’essentiel, soixante-dix pour Urbest, présentant matériel pour voirie, équipements collectifs, mobilier urbain, espaces verts, équipements et espaces publics, mais aussi bureaux d’études, d’ingénierie, etc., avaient répondu à l’appel.

Egalement présentes, les organisations professionnelles

– fédérations du bâtiment et des travaux publics, Capeb, Ordre des architectes, Fédération française des paysages – se félicitaient, par la voix de leurs présidents respectifs, d’une manifestation qui rassemblait tous les acteurs de l’acte de construire.

Vingt-cinq conférences et colloques, des stratégies d’aménagement urbain au nouveau Code des marchés publics, en passant par les énergies renouvelables ou la transmission d’entreprises ont permis d’évoquer les sujets d’actualité de la profession.

Pour la première édition de cette biennale, les organisateurs se fixaient un objectif de 8 000 visiteurs. Si le salon TP Bât a manifestement bénéficié d’un succès réel, l’affluence pour Urbest, de l’avis des exposants, demeurait beaucoup plus limitée.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X