Territoires

Toulouse Patrimoine SA fait du neuf avec du vieux

Mots clés : Conservation du patrimoine

Cet automne, la résidence Fontanelles à Toulouse, une des plus anciennes cités de Patrimoine SA Languedocienne, présentera la certification BBC Effinergie (consommation énergétique de 38 kWh/ep/m2.an). C’est le fruit d’une opération de réhabilitation conduite dans le cadre du programme Puca-Reha par l’entreprise sociale de l’habitat (ESH). Au départ, l’ESH avait étudié la possibilité d’une démolition-reconstruction pour les sept bâtiments (180 logements) construits dans les années 1960. « Mais le bilan carbone réalisé en 2010 a montré qu’il fallait privilégier la réhabilitation. De plus, le bâtiment encore sain pouvait résister dans le temps », explique Didier Plouchart, directeur du patrimoine chez Patrimoine SA Languedocienne.

Greffes sur l’existant.

La rénovation offrait de nombreux avantages : neuf fois moins de rejets de CO2 qu’une opération de démolition-reconstruction, une intervention plus rapide, le maintien des habitants dans les lieux et la conservation de loyers attractifs. Souhaitant s’inscrire dans le cadre d’une approche globale, le maître d’ouvrage a lancé une consultation en conception-réalisation. Le groupement retenu en avril 2013 a fait la différence avec le parti pris de greffer des planchers et des structures extérieures sur les façades existantes.

Fondée individuellement, chaque extension est composée de poteaux métalliques et d’éléments préfabriqués 2D en bois assemblés sur site. Les loggias sont en structure métallique avec des garde-corps en verre et un plancher en bois. Grâce à ce procédé, chaque appartement gagne 8 m2 de surface habitable et une terrasse de 7 m2. Une chaufferie biomasse centralisée, un système solaire thermique collectif pour l’eau chaude et une enveloppe isolante contribueront également à la baisse des charges.

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
ENCADRE

Maîtrise d’ouvrage : Patrimoine SA Languedocienne. Architectes : A & B architectes, Atelier Charles Renard. Bureau d’études : Nortec, Seca Ingénierie. Entreprise générale : Bouygues Bâtiment Sud-Ouest. Surface : 12 756 m2 après travaux. Coût de l’opération : 17 millions d’euros TTC (94 500 euros par logement), 1,1 million d’euros de subventions. Durée du chantier (3 tranches) : dix-huit mois.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X