Enjeux

Toulouse Métropole coconstruit son contrat de ville

Mots clés : Politique de la ville

Les premières Assises métropolitaines de la politique de la ville ont été l’occasion pour les élus, les spécialistes de l’urbanisme et les représentants des associations de jeter les bases d’une large concertation citoyenne dans les quartiers prioritaires.

Acte préparatoire du contrat de ville 2015-2020, dont la signature doit intervenir au mois de juin, les Assises métropolitaines de la politique de la ville, organisées le 28 avril par Toulouse Métropole au centre des congrès Pierre-Baudis, ont rassemblé élus, sociologues et spécialistes des questions urbaines, associations, ainsi que les habitants des seize quartiers prioritaires concernés dans les communes de Toulouse, Blagnac, Colomiers et Cugnaux. En ouverture des Assises, Patrick Kanner, ministre de la Ville, de la Jeunesse et des Sports, a rappelé les mesures prises par le gouvernement en faveur d’une relance de la politique de la ville.

Cette journée a permis de confronter en toute liberté les points de vue, dans le cadre de tables rondes et d’ateliers sur des thèmes tels que le pilotage du futur contrat, l’habitat et le cadre de vie, la cohésion sociale, l’économie, la promotion de l’égalité, la lutte contre les discriminations.

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
ENCADRE

« Réduire les écarts de développement »

« A travers la mise en place des conseils citoyens, les habitants ont désormais la possibilité de participer directement à la définition et au pilotage du contrat de ville. Les conseils citoyens représentent l’élément essentiel d’une démarche qui doit permettre, à l’échelle de la métropole, de conjuguer les compétences au service d’objectifs destinés à réduire l’écart de développement dont souffrent les quartiers concernés par la politique de la ville. »

Jean-Luc Moudenc, maire de Toulouse, présidentde Toulouse Métropole

ENCADRE

« Casser la spirale de la relégation »

« La politique de la ville doit permettre, avec toute la force de l’action publique, de casser la spirale de la relégation et d’offrir aux habitants de ces quartiers la réussite qu’ils sont en droit d’attendre. L’Etat ne peut agir seul, la mobilisation de tous, collectivités, professionnels, habitants, est nécessaire. Le contrat de ville doit rester une matière vivante, évolutive, susceptible de s’enrichir d’une concertation permanente avec les citoyens. »

Patrick Kanner, ministre de la Ville, de la Jeunesse et des Sports

ENCADRE

« Entendre la parole des habitants »

« Ces quartiers possèdent une réelle dynamique et offrent des ressources qu’il faut savoir mettre en valeur, il existe des niches de progrès considérables. La construction du lien social exige de prendre en compte à la fois le temps citoyen, le temps travail et celui de la vie personnelle. Le débat sur la démocratie participative a beaucoup évolué. Aujourd’hui, nous assistons à l’entrée en scène de nouveaux acteurs avec l’intervention directe des habitants. »

Jean Viard, sociologue et directeur de recherches au CNRS Cevipof

ENCADRE

« Encourager l’action des conseils citoyens »

« Il est nécessaire de changer notre regard sur des quartiers qui assurent aussi des services et des fonctions dont bénéficie l’ensemble de la métropole. Une nouvelle page s’ouvre aujourd’hui avec la création des conseils citoyens. Mais ceux-ci ne doivent pas être de simples lieux de parole, il faut aussi qu’ils aient de réelles capacités à agir, dans le cadre d’une action qui s’inscrive dans la durée, dans le geste et l’histoire métropolitaine. »

Marie-Christine Jaillet, présidente du Codev de Toulouse Métropole

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X