Territoires

Toulouse Métropole 129 millions pour le Parc des expositions

Europolia, la société publique locale d’aménagement (SPLA) de Toulouse Métropole, vient d’attribuer 16 lots pour la construction, au nord-ouest de l’agglomération toulousaine, du Parc des expositions (conception : Office for Metropolitan Architecture, OMA, de Rem Koolhaas) et l’aménagement de ses abords.

Viabilisation du site.

Huit concernent les voiries et réseaux divers (VRD) pour un montant de 49,7 millions d’euros HT sur les 225 millions d’euros HT du coût prévisionnel du projet. Programmés à l’automne, ces premiers travaux consistent à réaliser 4 km de voies rapides, des terrassements sur 100 hectares ainsi qu’à viabiliser le site. Parmi les lauréats figurent le groupement Malet-Eurovia Midi-Pyrénées/Razel-Bec/Guintoli (terrassements et voiries) et celui composé de NGE Génie civil et Guintoli (ouvrages d’art). Pour le grand hall d’exposition de 40 000 m2 et le parking silo de 3 000 places, dont la construction démarre au printemps 2017, Europolia a attribué 8 lots (78,9 millions d’euros HT de travaux). On peut citer comme lauréats Eiffage Construction Midi-Pyrénées/Demathieu Bard/Crespy (fondations gros œuvre du hall d’exposition et du parking silo), Eiffage Métal/DL Garonne/CDS/Smac (clos couvert du hall d’exposition), et Quercy Confort/Thermatic/Tunzini, groupement titulaire de deux lots : plomberie-sanitaire robinets d’incendie armés (RIA) et chauffage, ventilation, climatisation (CVC).

En septembre, la SPLA va attribuer 11 lots de second œuvre et lancer une consultation des entreprises portant sur la halle des conventions, le prolongement de la ligne de tramway T1 et divers travaux paysagers (70 millions d’euros de travaux HT).

Lutte contre le travail dissimulé.

Conformément à son engagement, elle a mené un travail préalable d’information et de concertation des entreprises en lien avec les fédérations du bâtiment et des travaux publics pour constituer des montants de lots accessibles. « Ce travail nous a surtout permis d’avoir des réponses de qualité. Nous allons le poursuivre au moment du chantier notamment sur les aspects de prévention, de sécurité et de lutte contre le travail dissimulé », rappelle Anne Fraisse, directrice du projet chez Europolia.

Plus d’information sur www.lemoniteur.fr/europolia

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X