Territoires

Toulouse Le promoteur Green City ouvre ses horizons

Fondateur et président de la société Green City créée en mars 2011 à Toulouse, Stéphane Aubay, ingénieur Insa qui a fait ses armes pendant dix-huit ans chez Monné-Decroix, déploie une stratégie basée sur la qualité et le développement durable. La résidence Le Prairial (131 logements) à Toulouse, dont il doit démarrer la construction en janvier (entreprises en cours de désignation), en est une illustration. Conformément au schéma d’urbanisme et dans le cadre d’un programme d’aménagement d’ensemble (PAE), les bâtiments en R + 4 et R + 5 forment des îlots ouverts sous forme de U ou de L. « D’une écriture contemporaine, ils sont en brique de couleur beige et en zinc, deux matériaux traditionnels qui ont pour principale qualité d’être pérennes et de correspondre au cahier des charges de Green City », rappelle l’architecte Jean-François Martinie des Ateliers JF Martinie (Toulouse).

Projets rhônalpins.

Le Prairial s’intègre dans un ensemble de 340 logements (coût des travaux : 30 millions d’euros TTC) comprenant une autre opération libre (125 logements), portée par Green City, ainsi que du locatif social et de l’accession sociale à la propriété, réalisés par la SA HLM des Chalets. Le tout dessiné par le même architecte et équipé de parkings souterrains, soit 1,3 place par logement.

Une autre opération livrée cet hiver à Toulouse illustre la démarche de Green City. Ainsi, trois des 38 appartements de la résidence Le Carré des princes (conception : Archigriff, Toulouse) sont équipés de fenêtres bioclimatiques Lumicène. « Cela donne un signal. Je réemploierai ces fenêtres dans d’autres programmes, mais sur du haut de gamme. Il s’agit en effet d’un produit très qualitatif, avec un coût de 15 000 euros contre 2 000 euros pour une fenêtre classique », précise Stéphane Aubay.
Avec ce type de stratégie, le promoteur privilégie « des territoires où l’activité économique est soutenue » et vise un chiffre d’affaires de 185 millions d’euros. A ce jour, il se partage entre l’agglomération toulousaine et l’Ile-de-France où il commercialisera environ 1 700 logements en 2016. Mais regarde aussi en direction de la région Rhône-Alpes, où il lance deux opérations : 25 logements à Sainte-Foy-lès-Lyon (architecte : AAMCO) et 36 à Ferney-Voltaire (architecte : Unanime).

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X