Territoires

Toulouse L’aménagement du quartier de la gare en PIM

Mots clés : Gares, aéroports

Toulouse Métropole a pris deux décisions importantes pour l’avenir du projet urbain Toulouse EuroSudOuest, conçu autour de l’arrivée attendue en 2024 du TGV dans la Ville rose (urbaniste : Joan Busquets). Le 30 juin, les élus ont approuvé le bilan de la première étape de concertation préalable organisée entre le 29 mars et le 28 juin 2016. Le 8 juillet, les partenaires du projet (1) ont validé le principe de la signature en 2018 d’un contrat de projet d’intérêt majeur (PIM). Inscrit dans la loi Alur, ce nouveau type de contrat est calqué sur le contrat de développement territorial proposé pour le Grand Paris. Il porte sur un projet urbain de 120 ha.

Un milliard en vingt ans. Le chantier, dont la partie propre au projet urbain est confiée à la SPLA Europolia, maître d’ouvrage délégué, est chiffré à plus d’un milliard d’euros sur vingt ans. Il comprend trois volets : le développement des capacités ferroviaires, la transformation de la gare Toulouse-Matabiau en un grand pôle multimodal (20 ha), et l’extension du cœur de ville au-delà du canal du midi au nord-est. Seront proposés 300 000 m2 de bureaux et activités tertiaires, entre 40 000 et 50 000 m2 de commerces, services et loisirs, et environ 2 000 logements. D’ici à fin 2016, les discussions avec SNCF Immobilier devraient aboutir à un accord pour réaliser, autour de la gare, deux ensembles de bureaux et hôtel (40 000 à 50 000 m² au total), dont peut-être un immeuble de grande hauteur.

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ

(1) Etat, région Occitanie, département de la Haute-Garonne, Toulouse Métropole, Tisséo, SNCF.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X