Produits

Thermique et acoustique

Mots clés : Bruit

Le confort sonore et thermique peut être parachevé par l’application, en intérieur, d’éléments de finition distincts. Différentes propositions sont visibles au salon Insulation Expo Europe à Cologne (Allemagne), les 11 et 12 mai.

Le produit de second œuvre assurant efficacement l’isolation thermique et le confort acoustique se fait attendre. Aujourd’hui, le système qui inclut déjà une étanchéité à l’air, rempart commun aux deux paramètres, relève davantage de l’isolation thermique par l’extérieur (ITE). Il existe néanmoins une offre complémentaire intéressante, qui consiste à choisir la performance principale visée en fonction du lieu : l’intelligibilité de la parole dans une salle de réunion, ou la protection contre la chaleur et l’éblouissement dans une bibliothèque. Les produits sélectionnés ici sont appliqués en correctif. Généralement légers, fixes ou modulaires, ils peuvent être montés rapidement en plafond, paroi, mur ou ouvrant. Et parfois, en site occupé. Concernant les déperditions de chaleur, 25 % proviennent des murs, 30 % de la toiture et 10 % du sol. Posés sur les baies et fenêtres, les modules d’écran solaire favorisent la régulation de la température intérieure. Grâce à leurs propriétés qui limitent les apports l’été, ils garantissent une faible émissivité et la réflexion de l’énergie solaire. Textiles enduits, maillages PVC ou métal, en rideau ou store, concourent au confort visuel, par un filtrage lumineux qui n’occulte pas la vision vers l’extérieur. Pour traiter l’ambiance sonore intérieure, des unités suspendues au plafond peuvent être appliquées, localement ou sur toute la surface, voire sur le modèle d’une peau adhérant au support. Les performances des panneaux et rouleaux sont identifiables par un coefficient global, l’indice d’absorption acoustique (αw), fruit de tests en laboratoire. Celui-ci est compris entre 0 (absence d’absorption, réflexion totale du son) et 1 (niveau d’absorption totale). Les solutions réduisent la propagation des bruits aériens intérieurs (voix, musique), et partiellement les bruits d’impact (chute d’objets ou vibrations, déplacement de personnes ou de mobilier). Les barrières phoniques par absorption et les procédés antivibratiles réduisent à la fois le niveau sonore et le temps de réverbération. Enfin, dernier paramètre considéré pour les deux familles de produits : la préservation de la qualité de l’air intérieur.

SOLTIS99 SERGE FERRARI

Le matériau composite souple Soltis 99 proposé par Serge Ferrari réunit plusieurs performances durables : maîtrise du niveau de transmission du flux lumineux, résistance mécanique et tenue des...

Vous lisez un article de la revue AMC n° 251 du 18/05/2016
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X