Autres

Thermique Aldes se diversifie dans les pompes à chaleur

Mots clés : Energie renouvelable - Qualité de l'eau, de l'air et du sol - Réglementation technique

Leader français du marché de la ventilation, Aldes vient de prendre une participation majoritaire dans le fabricant de pompes à chaleur Airpac.

C’était presque évident. Alors que tous les acteurs du génie climatique et de la qualité de l’air intérieur cherchent par croissances interne ou externe à élargir leur offre, Aldes n’échappe pas à la règle. Leader français de la ventilation et numéro un européen de l’aspiration centralisée, le groupe familial de Vénissieux (215 millions d’euros de chiffre d’affaires en 2008, 3,5 millions de résultat net) vient d’acquérir la majorité de la société Airpac (20 millions d’euros de chiffre d’affaires), industriel des pompes à chaleur (PAC) aérothermiques et géothermiques. Depuis 2007, les deux acteurs avaient lié un partenariat qui a conduit les deux dirigeants fondateurs d’Airpac (Jacques Bernier et Frédéric Martin) à accepter une prise de participation majoritaire d’Aldes au capital qui sera suivie d’une montée progressive, selon un calendrier qu’ils n’ont pas souhaité dévoiler.

Cap sur le thermodynamique

Aldes, constitué de cinq branches (ventilation, aspiration centralisée, diffusion et distribution d’air, protection incendie et « Températion ») intégrera les produits d’Airpac dans ce dernier pôle, créé en 2002. A l’époque, la fabrication des PAC était sous-traitée à diverses entreprises, avec, selon Bruno Lacroix, le P-DG d’Aldes, « des performances plus ou moins satisfaisantes ».

Désormais, Aldes compte bien jouer un rôle prépondérant sur le marché très courtisé de la thermodynamique double flux pour le résidentiel (individuel ou collectif) en proposant une gamme de systèmes de ventilation « T Zen » et « T Flow », capables d’assurer jusqu’à quatre fonctions : la ventilation (avec la maîtrise de la qualité de l’air), le chauffage, le rafraîchissement et la production d’eau chaude sanitaire (ECS).

Peu de concurrence

Fondée en 1925 et réalisant 85 % de son chiffre d’affaires en France, Aldes arrive aujourd’hui sur un marché où elle n’a pas vraiment de concurrence frontale. Même si France Air dispose du modèle Equinoxe 2, un système intégré de chauffage, de VMC et de rafraîchissement avec une ECS chauffée par des panneaux solaires. Mais l’offre de France Air est à destination du collectif et du petit tertiaire.

Plus globalement, Aldes estime que dans la logique des futurs bâtiments à basse consommation, seul l’air soufflé a une réaction assez forte et rapide pour répondre aux exigences de confort des résidents. Les caissons qui émettent cet air soufflé sont intégrés dans des faux plafonds. Si cette orientation du marché se vérifiait, les planchers chauffants rafraichissants seraient les premiers à en pâtir.

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
ENCADRE

Bruno Lacroix, P-DG d’Aldes« Il faut former les entreprises mais aussi les clients finaux »

Comment s’inscrit l’acquisition d’Airpac dans la stratégie d’Aldes ?

Nous partons d’un postulat simple : il faut anticiper les évolutions des exigences réglementaires de la construction qui visent à réduire drastiquement les déperditions thermiques des bâtiments. Une fois que les maisons seront devenues des bouteilles « Thermos », elles auront très peu de besoins en énergie pour être chauffées. En revanche, il faudra éliminer et renouveler l’air vicié tout en ayant des surdébits ponctuels en été pour rafraîchir. Avec Airpac, nous pouvons désormais proposer une solution complète basée sur le double flux thermodynamique avec comme nouveauté la production d’eau chaude sanitaire par la PAC quand celle-ci n’est pas utilisée à pleine puissance pour chauffer ou rafraîchir la maison, soit 80 % du temps.

Il s’agit donc d’une solution complète, mais ne va-t-elle pas nécessiter l’intervention de plusieurs corps d’état ?

Je ne crois pas. En revanche, il y a un important travail de formation à mettre en place, puisque Aldes va être le seul industriel à commercialiser cette solution globale pour le résidentiel. Le client final va aussi devoir être formé à l’utilisation optimale de son habitat en sachant utiliser les apports solaires en hiver et les protections en hiver. Combiné avec notre gamme de systèmes de Températion domestique, il constatera bien vite les économies qu’il fait.

ENCADRE

Cihiffres clés d'Aldes

10 %

C’est la part de chiffre d’affaires que visent les dirigeants d’Aldes pour la branche « Températion » à l’horizon 2011 (elle représente actuellement 1 % du CA d’Aldes).

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X