Territoires Toulouse

Thalès s’installe au cœur du projet urbain InnoMétro

A Labège, sur la ZAC de l’Hers aménagée par la communauté d’agglomération du sud-est toulousain (Sicoval), va sortir de terre en 2016 un ensemble tertiaire de 12 500 m2 de surface de plancher pour Thalès. Réalisée par Pitch Promotion pour un coût prévisionnel des travaux de 17,5 millions d’euros, l’opération comprendra deux bâtiments en R + 8, reliés par un noyau central, dont l’un abritera un restaurant d’entreprise et des services communs. A cet ensemble s’ajoute un parking silo de 400 places. « Avec son esprit de verticalité qui laisse place à trois fois plus d’espaces verts, l’opération est la démonstration de ce que nous voulons faire. Le parking mutualisé, connecté sur l’entrée du site, répond à cette même exigence de réduction de l’impact dans le paysage et de faible consommation du foncier », déclare Christophe Leroy, directeur de l’aménagement, de l’urbanisme et de l’habitat au Sicoval.

Pour répondre à l’exigence de densification de la collectivité, le promoteur a repensé tout le parcellaire avec l’investisseur Midi2i : « Pour l’immeuble principal, nous sommes allés au plus haut de ce que nous permet la réglementation. Avec le foncier ainsi économisé, nous avons pu intégrer le parking-silo. Puis avec le reliquat de terrains, nous avons pu ajouter le restaurant d’entreprise. Au final, les espaces verts occupent 18 000 m2, ce qui permet au projet de créer un lien très étroit avec l’environnement naturel immédiat », raconte Pascal Crambes, directeur développement de Pitch Promotion pour le tertiaire. Le promoteur a répondu à une autre exigence. Le Sicoval voulait une opération-phare sur ce terrain situé au bord d’un lac et visible depuis l’autoroute Toulouse-Montpellier. L’agence LCR Architectes (mandataire) a ainsi particulièrement soigné la vêture de l’immeuble de bureaux en l’habillant de brise-soleil constitués de lames métalliques.
Tout comme le siège de Berger-Levrault (conception : CCD Architecture), bâtiment de sept étages livré à la fin de l’année et qui domine déjà le cœur de Labège, le futur immeuble de Thalès s’intègre dans le projet urbain InnoMétro qui vise à transformer un territoire construit sur le modèle urbain de faible densité. Le Sicoval a pris en effet conscience qu’il était nécessaire de renouveler l’offre sur les zones d’activités tertiaires de l’Innopole, à Labège, et du parc du Canal, à Ramonville Saint-Agne (20 000 emplois aujourd’hui), en apportant de la densité et de la mixité, mais aussi en agissant sur les paramètres d’attractivité : commerces, offre hôtelière et de loisirs, cadre de vie… Le seuil des droits à construire des surfaces commerciales, déjà relevé de 75 000 à 90 000 m2, pourra atteindre 100 000 m2.
Sur la base du plan-guide d’InnoMétro dessiné par HDZ Urbanistes Architectes, une quarantaine de macrolots ont été définis avec des tailles et programmations variées selon la proximité aux cinq stations prévues dans le cadre du prolongement de la ligne B du métro toulousain (PLB) jusqu’à Labège (lire ci-dessous). Sa réalisation tout comme celle du projet d’axe structurant nord-sud réservé aux vélos et aux piétons sera un des facteurs du changement.
En attendant, le Sicoval va choisir un maître d’œuvre pour l’accompagner dans la fusion des trois ZAC historiques (Innopole, l’Hers et Bourgade) dans une seule entité de 360 hectares correspondant au périmètre d’InnoMétro. Il a également mandaté Indiggo pour affiner la programmation. Le chiffre de 4 500 logements évoqués au départ sera probablement revu à la baisse.

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
ENCADRE

InnoMétro suspendu au prolongement de la ligne B du métro

Les 20 millions d’euros de droits à construire que le Sicoval compte obtenir grâce à la vente de près de 40 ha de foncier vont participer au financement du prolongement de 5 km de la ligne B du métro (PLB), espéré en 2020. S‘y ajoutent 10 millions d’euros de versement transport des entreprises, 20,5 millions d’aide de l’Etat et 80 millions du conseil départemental de la Haute-Garonne.
Reste à lever les incertitudes sur la participation du syndicat mixte des transports en commun Tisséo qui a promis 141 millions d’euros sur le budget total de 362 millions d’euros. Le président de Tisséo Jean-Michel Lattes, s’interroge en effet sur la pertinence du PLB qui pourrait faire double emploi avec la troisième ligne du métro toulousain, au cœur des priorités du président de Toulouse Métropole Jean-Luc Moudenc. Si le chantier n’est pas lancé comme prévu en septembre 2015, le Sicoval devra revoir InnoMétro.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X