Régions Picardie

TGV Picardie-Roissy : réponse fin 2010

La commission nationale du débat public pour la future liaison ferroviaire Picardie-Roissy vient de rendre ses conclusions. Réseau ferré de France (RFF) doit donc annoncer sa décision avant le 23 décembre. Le commissaire enquêteur souligne la forte mobilisation des Picards, élus et décideurs, en faveur de cette ligne qui permettra de relier en 20 minutes Creil à la gare TGV de Roissy.

Trois options de tracé

Sauf mauvaise surprise, RFF réalisera ce barreau de 7 km dont on parle depuis une vingtaine d’années. Il offre une double utilité : brancher les principales villes picardes au réseau à grande vitesse. Les rames TGV circuleront sur un réseau classique à partir de Creil jusqu’à Amiens et Abbeville d’un côté, et jusqu’à Compiègne et Saint-Quentin de l’autre. Ce barreau donnera également un accès rapide aux salariés franciliens et picards de la plate-forme aéroportuaire (9 000 emplois).
Trois options de tracé restent à l’étude, la longueur et le coût de ce barreau ferroviaire variant entre 155 millions et 275 millions d’euros. Dans les trois cas, le tracé écorne le Val-d’Oise où les futurs riverains se sont mobilisés pendant l’enquête publique. Ils craignent que Creil-Roissy ne fasse de l’ombre à un autre raccordement voisin qui leur est cher, le barreau de Gonesse… Mais, au fil des débats, il est apparu que les deux liaisons pouvaient être complémentaires.

Ouverture en 2017 ?

En outre, Réseau ferré de France doit choisir entre une liaison réservée aux TGV ou également accessible aux trains régionaux. Enfin, si l’établissement travaille à l’horizon 2020, les élus picards réclament l’ouverture de la ligne pour 2017.

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X