Edito

Territoires nourriciers

Belle intuition : le débat public lancé par le gouvernement à l’occasion des États généraux de l’alimentation – les EGA – résonne avec le refus de la malbouffe comme avec le besoin de retisser les liens entre ville et campagne. Le bouillonnement permanent sur le site officiel egalimentation.gouv.fr en atteste. Il doit interpeller la filière paysage face au défi dont elle s’est trop peu emparée, pendant que la monoculture industrielle stérilisait les sols et uniformisait la campagne. L’agenda de ce début d’automne témoigne d’une prise de conscience réjouissante : sous le titre « Agronomie et design territorial », les Entretiens du Pradel ont marié agriculture et paysage, les 27 et 28 septembre, à Mirabel (Ardèche). Le 6 octobre, à l’autre extrémité de la France, les professionnels lorrains avaient rendez-vous sur la colline de Sion pour étudier...

Vous lisez un article de la revue Paysage n° 403 du 16/10/2017
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X