Réglementation

Terrassement : connaissances pointues pour chantiers lourds

Mots clés : Terrassement

Pour bien exécuter les terrassements des aménagements paysagers, les investigations préalables et les travaux préparatoires comptent autant que les déplacements de terre.

constructions paysagères

De l’avant à l’après-chantier, la règle professionnelle C.C.1-R0 traite de l’ensemble de la chaîne sans pour autant prétendre à l’exhaustivité : les rédacteurs renvoient à la P.C.1-R0 (voir Paysage Actualités de mars 2015) pour les terrassements destinés à préparer des plantations, à la C.C.2-R0 et à la C.C.3-R0 pour les travaux préparatoires à la circulation et à la mise en place des réseaux.

1. Connaître le sol

Souvent, des pollutions subsistent sous la surface à terrasser. Selon leur nature et leur concentration, la réglementation prévoit une palette de solutions. Les sols peuvent aussi dissimuler des réseaux enterrés aux tracés mal connus. Les investigations préalables doivent tenir compte de la vocation future des terrains : selon le couvert végétal escompté, la richesse agronomique des terres ressources peut se révéler insuffisante. Si le projet paysager prévoit de maintenir des arbres déjà en place, l’entrepreneur doit prévoir une surface de protection...

Vous lisez un article de la revue Paysage n° 382 du 11/09/2015
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X