Réalisation Jardins zoologiques

Tentatives de recréer un univers sauvage, respectueux de l’animal

Autrefois symboles de la domination que l’homme prétend exercer sur la nature, les parcs zoologiques ont radicalement changé d’allure. à Paris comme à Mulhouse, le public découvre les animaux dans des univers qui évoquent leur biotope. À eux de choisir s’ils veulent se cacher ou se montrer, sur un lit végétal ou minéral.

À nouveau zoo, nouveau concept. « Aujourd’hui, l’animal est évoqué dans une allusion à son écosystème ; il devient l’ambassadeur du milieu dans lequel il vit », précise Éric Joly, directeur du département des jardins botaniques et zoologiques du Muséum national d’histoire naturelle. Comme immergés dans la nature sauvage, les visiteurs du zoo de Vincennes empruntent un parcours sinueux pour pénétrer dans le domaine des animaux. « L’ossature végétale du parc masque les contentions, grâce notamment à trois niveaux de hauteurs : vivaces, arbustes et arbres. L’utilisation en volume de l’espace contribue à cet effet d’immersion. Tout est dans le détail et le modelé : les perspectives,...

Vous lisez un article de la revue Paysage n° 389 du 24/05/2016
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X