Edito

Tendances

Les prix de l’Innovation d’Intermat 2015 reflètent les attentes des directeurs matériels qui en composent le jury. Qu’ont-ils récompensé ? Des solutions qui concourent à la sécurité des compagnons, des techniques qui visent à réduire la pollution et la consommation d’énergie, des logiciels informatiques qui posent des passerelles entre le chantier et le bureau d’études. Ces choix traduisent les tendances qui vont guider l’évolution des matériels au cours des prochaines années. Qu’en déduire ? D’abord, que le développement durable et la responsabilité sociétale des entreprises ne sont pas des concepts flous mais bel et bien des politiques concrètes où les matériels jouent eux aussi leur rôle. Ensuite, que l’amélioration de la productivité sera à chercher du côté de l’informatique et des nouvelles technologies, plutôt que dans des trouvailles mécaniques. Soulignons également un détail : le Salon Intermat, dont les fabricants de matériels français sont administrateurs, et le jury, où siègent les représentants de sociétés françaises, ont certes récompensé des entreprises nationales, mais aussi allemande, italienne, autrichienne et finlandaise. Cette ouverture d’esprit doit être saluée tant elle tranche avec le palmarès de la dernière édition de la Bauma, le salon allemand des matériels, dont le chauvinisme ridicule avait fini par déclencher l’hilarité générale lors de la cérémonie de remise des prix.

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X