Enjeux

Techniwood cultive la fibre du durable

Mots clés : Bois - Produits et matériaux

En cinq ans, les frères Pélissier ont déployé leur groupe dans le Grand Est grâce à un panneau bois à haute performance.

François et Dominique Pélissier sont des hommes pressés. En 2009, François, l’aîné, a démissionné de sa fonction de maire adjoint de Nancy pour fonder Ecologgia, entreprise spécialisée de la construction en bois à haute performance énergétique. Un an plus tard, son cadet Dominique a quitté son poste dans les télécoms pour participer à la création de Techniwood, une usine de panneaux composites bois/isolant implantée à Rumilly (Haute-Savoie). En cinq ans, les deux frères ont bâti un groupe de 100 salariés affichant une quarantaine de références en construction et en rénovation. Basée à Maxéville, dans la banlieue de Nancy, la holding prévoit pour 2015 un chiffre d’affaires de 13 millions d’euros en progression de 30 % sur un an.

Un produit récompensé par une demi-douzaine de prix.

« Ecologgia apporte ses services d’intégrateur à l’offre industrielle de Techniwood. Après une phase d’amorçage, notre produit phare Panobloc est devenu le fer de lance de notre développement dans l’Est de la France et à l’international », affirme François Pélissier, désormais président de la chambre de commerce et d’industrie de Meurthe-et-Moselle. Détenteur d’une demi-douzaine de prix dont le trophée d’or du concours de l’innovation Batimat 2013, le système constructif bois/isolant Panobloc a obtenu en début d’année le premier avis technique français du CSTB autorisant l’utilisation d’un panneau bois en façade pour des immeubles allant jusqu’à 15 étages. Le procédé, qui intègre les fluides, a fait ses preuves tant dans la construction de bureaux passifs dans un écoquartier suisse que dans le remplacement en site occupé de façades de logements sociaux à Reims et à Grenoble.

« Nous axons aujourd’hui notre recherche et développement sur la construction mixte bois-métal-béton, qui permet de monter simultanément les structures en béton et les façades bois étage par étage afin de démarrer au plus vite les travaux de second œuvre », indique Dominique Pélissier, vice-président du groupe. En fin d’année, Techniwood construira un immeuble de logements en panneaux de bois 100 % lorrain sur le territoire de l’opération d’intérêt national Alzette-Belval, à la frontière luxembourgeoise. Soutenu par les fonds Feder, le projet vise à démontrer la compatibilité entre filières courtes et haute performance énergétique.

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
ENCADRE

Un groupe, quatre métiers

Un chiffre d’affaires de 10 millions d’euros en 2014 et 100 salariés.
Le groupe repose sur quatre activités : entreprise générale (Ecologgia Bâtiment), énergie (Ecologgia Energies), production de panneaux (Techniwood) et ossature bois (Techniwood Lorraine).
Deux usines à Rumilly (Haute-Savoie) et à Nomexy (Vosges).
Cinq implantations commerciales à Rumilly, Paris, Nancy, Turnhout (Belgique) et Zurich (Suisse).

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X