Territoires

Tarn SEM 81 cède la clé à Themelia

Mots clés : Economie mixte - Etat et collectivités locales

La nouvelle grande région, la disparition des sociétés d’économie mixte de l’Aude, l’Aveyron, du Gers et du Lot, la raréfaction des finances publiques sont différentes données qui ont conduit la société d’économie mixte départementale du Tarn (SEM 81) à envisager son avenir autrement. Depuis le 1er février, la SEM s’appelle « Themelia » (1), du grec « clé de voûte ». Elle veut se spécialiser dans le montage d’opérations complexes dans la grande région en « recentrant les domaines d’activités sur les équipements publics, l’aménagement, la dynamisation patrimoniale sous forme de plans de maintenance ou d’usage, de rénovation énergétique et, enfin, sur le portage d’immobilier d’entreprise », détaille Pascal Quillet, son directeur général délégué.

Parmi les projets en cours d’études figurent la restructuration de deux maisons de retraite dans le Tarn (Saint-Jacques à Mazamet, Les Quiétudes à Lautrec), l’aménagement d’une zone d’habitat à Luc-la-Primaube (Aveyron), la construction d’un complexe cinématographique à Castelnaudary (Aude). Affichant un résultat net de 2 millions d’euros, Themelia fournit en moyenne 40 millions de travaux par an aux entreprises de BTP.

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ

(1) Actionnaires : collectivités territoriales (64,63 %), Caisse des dépôts et consignations (13,75 %), banques (17,24 %), divers (4,38 %).

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X