Territoires

Tarn Premières implantations dans la ZAC des Portes du Tarn

Alors que le groupement Eiffage/Cazal/Bressolles TP va débuter ce printemps les travaux de terrassement sur le périmètre de la ZAC des Portes du Tarn pour un montant de 5,6 millions d’euros, la SPLA 81 « Les portes du Tarn », aménageur du parc d’activités pour le compte de ses actionnaires (le conseil général du Tarn et la communauté de communes Tarn-Agout), peut déjà annoncer deux implantations. En 2016, la coopérative Vinovalie va investir 20 millions d’euros HT dans la construction d’une usine d’embouteillage. De son côté, la Compagnie industrielle de la matière végétale (CIMV) vient de confirmer un investissement autour de 50 millions d’euros pour installer, sur un terrain de 2,5 ha, un laboratoire de recherche et un démonstrateur industriel. Le spécialiste de la bioraffinerie, qui compte y créer aussi son siège social, regroupera ses équipes de recherche et développement, aujourd’hui réparties entre le pilote de démonstration à Pomacle, dans laMarne, et les laboratoires de l’Institut national polytechnique (INP) à Toulouse. Il continuera ainsi de développer une technologie, mise au point après dix ans de recherche : elle consiste à séparer les parties non alimentaires de différents végétaux, comme la paille de céréales (blé, maïs, orge, etc.), le chanvre ou les résidus forestiers, pour les substituer aux composants habituels de produits tels que les colles ou les isolants.

Industries, services, tertiaire.

Occupant près de 200 ha à cheval entre la Haute-Garonne et le Tarn, le long de l’autoroute A68, le futur parc à vocation régionale est conçu pour accueillir des activités industrielles mais aussi un pôle services (commerces, loisirs, etc.) ainsi que des activités tertiaires. « Une attention particulière est portée aux espaces verts afin d’inscrire le parc dans son environnement », précise Antoine Chorro, directeur général délégué de la SPLA 81, qui propose des parcelles d’un seul tenant entre 2 et 30 ha. Le bilan prévisionnel de l’opération, équilibré sur 29 ans (2012-2040), est de 87 millions d’euros HT.

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X