Territoires

Tarn-et-Garonne Centrale de Golfech en chantier post-Fukushima

Le chantier en cours sur la centrale nucléaire de Golfech (Tarn-et-Garonne) représente la plus importante opération de génie civil et d’équipement électromécanique depuis sa mise en service en 1994. Une opération inscrite dans la mise en œuvre par EDF d’un programme de modification « post-Fukushima », selon les préconisations de l’Autorité de sûreté nucléaire. Elle implique la réalisation d’une installation de groupes électrogènes d’ultime secours d’une puissance de 3,5 MW pour les deux unités de production. Ces dispositifs s’ajoutent aux systèmes de secours déjà existants, installés dans des bâtiments « bunkérisés » susceptibles de résister à des agressions, séisme, inondations, à des niveaux supérieurs à ceux des référentiels de conception.

1 800 m3 de béton et 340 t d’acier.

A ainsi été pris en compte pour Golfech un niveau de crue majoré de 12 500 m3/seconde. Des exigences qui justifient l’envergure des bâtiments : 12 m x 24 m et 26,78 m de hauteur pour 1 800 m3 de béton et 340 t d’acier. Chaque bâtiment reposera sur deux radiers, un radier inférieur de 1,5 m d’épaisseur et un radier supérieur de 1 m d’épaisseur en appui sur le premier à travers un ensemble de plots parasismiques. Les travaux de génie civil du DUS 1 ont débuté en février dernier, ceux du DUS 2 seront lancés en septembre prochain, l’ensemble devant être opérationnel au 31 décembre 2018. Dix à douze mois de génie civil sont nécessaires pour chaque bâtiment, auxquels s’ajoutent huit mois pour les installations des groupes, les divers équipements et raccordements. Un chantier confronté à la contrainte d’intervenir sur un site en fonctionnement, souligne Jérôme Garric, responsable des travaux de génie civil. A la fin des travaux un équilibrage fin nécessitera de soulever par vérins, au-dessus du radier inférieur, les 4 500 t de chaque bâtiment, entièrement équipé, afin de supprimer les appuis provisoires.

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
ENCADRE

Maîtrise d’ouvrage : EDF production nucléaire. Maîtrise d’œuvre : EDF ingénierie nucléaire. Entreprises : Demathieu Bard (génie civil principal), Razel-Bec (génie civil divers), Westinghouse (électricité), Alsthom (électromécanique, câblage), Eiffage TP (VRD), Donini (petit VRD), Fauché (électricité chantier).

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X