Autres

Swiss Krono sprinte vers de nouveaux marchés

Mots clés : Architecture intérieure

Le leader du panneau de particules veut à la fois développer ses positions et doubler son activité dans la décoration.

Implanté à la sortie de Sully-sur-Loire (Loiret), Swiss Krono et son usine taille XXL ne passent pas inaperçus dans le paysage. Avec ses immenses presses en continu, cette unité de production s’étend sur plus de 55 hectares et fabrique 24 h sur 24 h des panneaux de particules, bruts ou mélaminés, destinés à la construction et à l’ameublement. Un site hors norme, qui a bénéficié depuis quatre ans de 60 millions d’euros d’investissement pour doper sa productivité. Résultat, près de trente ans après son ouverture, l’ex-Kronofrance, rebaptisé par sa maison mère suisse pour uniformiser l’image de marque internationale du groupe, affiche de nouvelles ambitions sur le marché français.

Progresser de 5 à 10 points.

Premier axe de développement, l’OSB (pour « Oriented Strand Board »),un panneau de particules à base de résineux utilisé dans la construction à ossature bois pour les contreventements ou les planchers. Swiss Krono en est l’unique fabriquant en France. Avec 50 % de parts de marché et 350 000 m3 produits par an, il est logiquement leader dans l’Hexagone, où il est distribué par des acteurs comme Gedibois, Tout Faire Matériaux, Nepoban… Il compte encore progresser de 5 à 10 points dans les trois ou quatre ans à venir, malgré un marché difficile marqué par une hausse du prix du bois et une baisse du prix de vente des panneaux OSB. Pour y parvenir, Swiss Krono mise sur un rapprochement avec ses clients finaux, les constructeurs de maisons à ossature bois. « Notre volonté est de mieux les connaître pour pouvoir leur proposer des produits et services au plus près de leurs besoins, comme nous l’avons déjà fait en Suisse ou en Allemagne. En France, la réglementation thermique devrait nous y aider », estime le président Vincent Adam, arrivé aux commandes de l’entreprise en novembre.

Deuxième axe fort pour cette entreprise qui emploie environ 400 personnes, la production de panneaux de particules mélaminés et stratifiés et de tablettes prêtes à poser, qui représente la moitié de l’activité de l’usine de Sully. Le groupe vient de se doter d’une nouvelle presse à mélamine (10 millions d’euros d’investissement), une machine-outil ultramoderne de plusieurs centaines de tonnes qui permet d’imprimer de nouveaux décors. « Notre part de marché est d’environ 13 % actuellement, et notre objectif est de doubler ce chiffre d’ici à cinq ans », précise le patron du site.

Séduire une autre clientèle.

Swiss Krono compte aller chercher de nouveaux clients, au-delà des cuisinistes et autres fabricants de meubles ou de placards comme Mobalpa, Cuisines Schmidt, Kazed, Sogal, Demeyere, etc. L’entreprise va notamment cibler les agenceurs, les architectes d’intérieur, les groupes hôteliers, les chaînes de restauration ou encore des hôpitaux. Pour les séduire ou les inspirer, Swiss Krono a sorti à l’automne une nouvelle gamme de 68 décors, avec des propositions plus tendance – des unis colorés, des monochromes de type métal ou glossy, des aspects béton faïencé ou des décors factory, pour donner un style « récup’ » ou loft à son intérieur. Si les objectifs sont atteints, l’activité de l’entreprise devrait se redresser dès cette année, avec 180 millions d’euros de chiffre d’affaires prévus en 2016, contre près de 170 millions l’an dernier.

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
Le Moniteur Boutique
Accéder à la boutique
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X