Enjeux Hauts-de-Seine

Sur une note boisée

Sur l’île Seguin, à Boulogne-Billancourt, la Seine musicale, tout juste inaugurée, a retenti de ses premiers accords. Signée de l’architecte japonais Shigeru Ban, associé ici à son confrère Jean de Gastines, ce complexe comporte notamment une « petite » salle de 1 150 places, essentiellement dédiée à la musique non amplifiée. Conçu à partir des préconisations du « pape » de la discipline, le japonais Yasuhisa Toyota (Nagata Acoustics), cet auditorium adopte une configuration dite « en vignoble », favorable à une grande proximité visuelle et acoustique avec l’orchestre, fruit des nombreuses réflexions sonores précoces, latérales et frontales, en provenance des parois habillées de bois.

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X